Nice

Le port de Nice

Nice bénéficie d’un microclimat exceptionnel avec un ensoleillement de 2 694 heures par an. Une fois arrivés sur la terre ferme, les visiteurs contemplent son port, les façades des bâtiments d’époque aux couleurs ocre et leurs persiennes. La Promenade des Anglais, les terrasses ensoleillées, les marchés colorés du cours Saleya, ou encore les ruelles escarpées sont autant d'atouts charme.


Pourquoi faire escale ?

Une ville verte

La ville de Nice offre, au détour de ses rues, des espaces de verdure. Les quelque 300 hectares de parcs et jardins sont peu connus des touristes et valent pourtant le détour. La douceur du climat a permis l’acclimatation de nombreuses espèces végétales du monde entier. La ville de Nice a conçu une politique très engagée en matière de développement durable et de protection de l’environnement. À cet effet, un vaste programme de réaménagement des parcs et jardins est mené. Aujourd’hui, Nice se dit « Ville verte de la Méditerranée », et pour ce faire, elle met tout en œuvre afin que le développement durable s'inscrive dans tous les secteurs.

Une citée de caractère

De nombreux bâtiments ont été réalisés sous l’influence du style de la Belle Époque. À cette période naissent des châteaux, des palais nichés dans des écrins de verdure dont la conception est remarquable, à l'image du château de l'Anglais, demeure baroque d'inspiration orientale, ou du musée des Beaux-Arts, ou du château de Valrose, où se trouve aujourd'hui la Faculté des sciences, considérée comme l'un des plus beaux campus d'Europe. Autre joyau de la ville, la cathédrale orthodoxe construite au pied du Parc Impérial, devenue l'un des plus beaux lycées de France : souvent décrite comme la plus belle église russe d'Europe occidentale, elle recèle des icônes, des boiseries et des fresques exceptionnelles. Bien sûr, on peut aussi voir l'Hôtel Negresco, classé monument historique et régulièrement sélectionné par la presse américaine parmi les dix meilleurs palaces du monde, mais aussi l'Ancien Hotel Régina, et d'autres encore, qui sont les témoins de ce lieu de villégiature privilégié.

Escapade sympa

Non loin du port de Nice, il est possible de monter sur la colline du Château et de profiter d’une magnifique vue panoramique sur la ville. De là s'offrent le port, mais également toute la ville de Nice, avec sa Promenade des Anglais qui se déroule sur 7 000 mètres. Le nom du département, les Alpes-Maritimes, prend ici tout son sens : Nice est composée d’une bande littorale urbanisée qui se poursuit dans l’arrière-pays niçois et s’étale jusque dans le relief montagneux. C'est un paysage idéal pour se ressourcer et se détendre.

Mouillage le plus agréable

Le bassin Lympia, situé à l’est de la ville. Ce lieu historique qui est réservé à la plaisance se trouve au cœur du port. Il est bordé d’une place magnifique, la place de l'Île-de-Beauté.

Plonger dans l'ambiance

Lire

La Promesse de l’aube, Romain Gary. L’écrivain a vécu à Nice avec sa mère à partir de 1928, avant de partir à Paris faire ses études. Durant cette période, il s’essaye à l’écriture sous la forme d'un roman autobiographique.

Vingt Ans et des poussières, Didier Van Cauwelaert. Ce premier roman retrace l'histoire de lycéens qui montent la pièce de théâtre intitulée Johnny got his gun. Quelques jours avant la première, leur metteur en scène disparaît. Emile, un vieux metteur en scène de soixante dix ans, écarté du monde du théâtre, fait son apparition au milieu d'une répétition. Il décide de reprendre la direction de la pièce.

Écouter

Dick Rivers, avec son titre Nice Baie des Anges.

Jean-Louis Aubert, Alter Ego : « T’es sûrement Baie des Anges, sûrement là-bas mon ange ».

The Avener, ou Tristan Casara de son vrai nom, est un DJ d'electro-house d'origine niçoise.

André Ceccarelli, batteur de jazz né à Nice qui s'est imposé dès les années 1970 sur les scènes italiennes et françaises.

Regarder

Brice de Nice, de James Huth (2005) avec Jean Dujardin. Les aventures du surfeur se sont pas terminées : un troisième volet est en cours de réalisation.

Les Enfants du Paradis
, Marcel Carné d'après un scénario de Jacques Prévert (1945). Ce bijou a été tourné dans les studios de la Victorine, à Nice.

Magic in the Moonlight, de Woody Allen (2014). Comédie où apparaissent l’Opéra de Nice (appelé Théâtre du Verdun dans le film), la Cave Bianchi, l’Observatoire, le bar Le Relais de l’Hôtel Negresco...

Déguster

Le pan bagnat, qui signifie « pain baigné », est une spécialité niçoise. C’est un pain rond, réalisé spécialement à cet effet, dans lequel on met des crudités, du thon et de l’huile d’olive. Idéal pour un casse-croûte sur le bateau. Ingrédients : pain frotté à l’ail, tomates, radis ou cébettes, petits poivrons verts, cœurs d’artichaut violet, thon, anchois, œuf dur, basilic, olives noires, huile d’olive, sel, poivre. Le saviez-vous ? Lorsque le pain datait de quelques jours, on le passait sous l’eau afin d'éviter qu'il ne soit trop sec, de là vient le nom de pan bagnat.
Autre spécialités : les farcis niçois, la pissaladière, ou encore la daube niçoise.

Se restaurer

Au Poséidon

Dans une ambiance décontractée vous pourrez déguster moules, palourdes, oursins... et gambas, selon vos envies du moment. Le Poséidon est aussi le bar à huîtres incontournable de la Riviera.
Tél. : 06 11 51 33 99

Le Séjour Café

Pour des recettes raffinées, à base de produits du marché. La cuisine est ouverte sur la salle, où l'on hésite à s'asseoir du côté de l'espace chic ou du boudoir feutré. "Boire, manger, parler, se détendre... plus qu’une devise, c’est un art de vivre."
Tél. : 04 93 27 37 84

HANgoût

Restaurant original et moderne proposant une cuisine française aux notes japonaises.
Tel. : 04 22 16 99 26

Dormir

Hipark Nice

Cette résidence est située à proximité du palais des congrès Acropolis, à 10 minutes à pied du centre historique. On y propose des espaces élégants, confortables et pratiques conçus par un designer. Des services tels que la salle de fitness, le sauna ou le pressing sont à disposition.
Tél. : 04 92 00 92 10

Hotel Ambassador

Face aux jardins Albert-Ier, dans le quartier des boutiques de luxe, l'hôtel Ambassador vous accueille dans un cadre élégant situé à quelques pas de la Promenade des Anglais et de la plage.
Tél. : 04 93 87 90 19

Le Negresco

Le mariage de l’ancien et du contemporain est la marque du mythique palace de luxe de Nice, qui fête déjà ses 100 ans. Un mobilier d'exception décore les chambres et plusieurs centaines d'oeuvres d'art composent la collection de l'établissement.
Tél. : 04 93 16 64 00

Que faire ?

Le marché du cours Saleya

Le cours Saleya est l'une des places les plus animées du vieux Nice. Si cette place aux milles saveurs et couleurs constitue un passage obligatoire pour les touristes, elle est avant tout le point de rencontre des habitants. Des essences, souvent en provenance des serres installées sur les collines de Nice, y répandent des senteurs subtiles dominées par le parfum du mimosa en hiver. Le marché aux fleurs, classé par le Conseil national des arts culinaires parmi les marchés d’exception en France, s’y tient tous les jours, sauf le lundi.

Admirer la vieille ville

Se perdre dans les ruelles ombragées du vieux Nice pour s’imprégner de son âme est un impératif, ce sont les passants du monde entier eux-mêmes qui le reconnaissent. Ce quartier aux rues enchevêtrées et aux façades colorées reflète les couleurs et le style de l'architecture sarde. Le palais Lascaris, construit au XVIIe siècle, le palais de justice, le palais des rois Sardes qui abrite maintenant la préfecture, l'ancien palais communal ou l'ancien Sénat livrent la diversité et la richesse des bâtiments dont regorge la vieille ville. L'architecture religieuse regroupe un ensemble exceptionnel et très particulier dont font partie la cathédrale Sainte-Réparate et la chapelle de la Miséricorde, témoins d'un art baroque niçois datant du XVIIe au XIXe siècle. Le vieux Nice est aussi un espace de créativité important. Deux galeries municipales accompagnent la multitude de galeries d’art contemporain privées ainsi que les échoppes d'art et d'artisanat.

Parachute ascensionnel

Seul, à deux ou à trois dans le même parachute, envolez-vous à plus de 50 mètres au-dessus de la baie des Anges.
Tél. : 06 10 27 03 91



Recevez la newsletter tous les jeudis