Minorque

Minorque et ses eaux turquoisesCrédit photo : Menorca Tourist Board www.menorca.es

La plus petite des îles Baléares offre aux navigateurs une infinité de calanques, de criques, d’anses et de plages qui ont su préserver, malgré la fièvre touristique dont souffre l’archipel, une âme et une nature intacte, sauvage.


Pourquoi faire escale ?

Une nature préservée

Déclarée réserve de la biosphère par l’UNESCO dès 1993, Minorque est une pépite naturelle au cœur de la Méditerranée malgré une occupation humaine de plusieurs siècles. Sa faune et sa flore s’épanouissent sans entraves au sein d’une campagne et d’un littoral épargnés par l’urbanisme et l’agitation nocturne des îles voisines de l’archipel. Minorque est ainsi le paradis des observateurs de la nature qui pourront rencontrer aux détours d’un sentier les Sargatans, ces fameux petits lézards qui ont fait leur royaume de ces centaines de kilomètres de murets de pierre sèche quadrillant l’île.

Des plages isolées

La légende dit qu’on trouve autant de plages sur la cadette de l’archipel que sur les îles de Majorque et d’Ibiza réunies. Son littoral majoritairement composé de falaises, à l’apparente inhospitalité est en réalité une succession de callas (criques). Petites et quasi vierges, ces plages de sable fin se dérobent aux regards trop rapides, réservant leurs eaux turquoises aux visiteurs attentifs et patients qui auront su trouver leur chemin dans le dédale sinueux des sentiers ombragés reliant entre elles chacune de ces petites oasis au charme indescriptible.

Une histoire millénaire

À l’image des callas, les localités, caractérisées par leurs maisons aux murs blanchis à la chaux, ne se dévoilent entièrement qu’au fil de patientes déambulations. Les flâneurs apprécieront alors à leur juste valeur le lacis de ruelles menant de chapelles en sites historiques, émouvants vestiges témoignant, si besoin était, que l’île fut de tout temps une escale méditerranéenne incontournable, tour à tour phénicienne, grecque, carthaginoise, romaine, arabe, catalane, anglaise et même française.

Escapade sympa

L’intérieur des terres, propice à de nombreuses excursions pédestres, équestres ou en vélo est parsemé de sites mégalithiques, attestant d’une occupation très précoce de l’île. Le village fortifié talayotique de Trepucó, situé à quelques kilomètres du ravissant port de Mao, est l’un des plus importants sites archéologiques de l’archipel. Découvert en 1931, le site est particulièrement célèbre pour deux de ses mégalithes impressionnants par leur taille.

Mouillage le plus agréable

Les mouillages paradisiaques sur fond turquoise ne manquent pas dans l’île où la moindre calla est propice à l’escale. Cependant, il s’agira de choisir le site le moins fréquenté... À ce titre, la calla Macarella sur la côte sud fait partie des mouillages sauvages de l’île en raison d’un accès depuis la terre assez difficile. Les moins solitaires iront mouiller chez sa voisine plus étroite, mais tout aussi somptueuse, la calla Turqueta. Sur la côte nord, la Calla Pregonda offre un cadre solitaire idyllique.

Plonger dans l'ambiance

Lire

Poètes contemporains des îles Baléares d’expression Catalane, Maties Tugores Garau, Caractères, 2010. Réunion d’une centaine de poèmes écrits par des poètes tous originaires de l’archipel des Baléares.
Le goût des îles Baléares, Jacques Barozzi, Mercure de France, 2011. Découvrir l’archipel à travers une sélection de textes de George Sand, Llorenç Villalonga, Paul Morand, Albert Camus, Georges Bernanos, Miquel Barceló, Walter Benjamin, Paul Claudel ou Frédéric Beigbeder.
Un hiver à Majorque, George Sand, Glénat.Récit d’un voyage que George Sand fit en 1838 avec le compositeur Frédéric Chopin.

Écouter

Joan Pons, Cancons amics, 2008. Natif de l’île, le chanteur baryton Joan Pons , invité des plus grandes scènes lyriques, de la Scala de Milan au Metropolitan de New York.
Maria del Mar Bonet, La Balanguera. Célèbre chanteuse espagnole, native de Majorque, et considérée comme la porte-parole de l’archipel interprétant un texte du poète majorquin Joan Alcover.

Regarder

More (1969) de Barbet Schroeder avec Mimsy Farmer. Histoire romanesque dans le cadre encore vierge de l’île d’Ibiza sublimée par une BO intégralement signée par les Pink Floyd.
People, de Fabien Onteniente avec Jose Garcia. Suite logique, mais navrante du Film Jet Set, il décrit l’ambiance électrique d’Ibiza, si proche et pourtant si opposée à Minorque.

Déguster

Le fromage de Mahon Menorca est une appellation d’origine, qui officialise le pedigree de ce fromage de forme carrée, à base de lait de vache dont l’histoire remonte à la nuit des temps et qui sortit des limites de l’archipel sous l’occupation anglaise. Tendre, demi-sec ou sec, il entre dans l’élaboration de la plupart de ses plats typiques comme ingrédient de base dans la préparation de sauces ou de farces.

Se restaurer

Ses Forquilles

Une adresse discrète de Mahon, mais une carte en accord parfait avec les saisons. La bonne adresse pour déjeuner autour d’une assiette de tapas de qualité supérieure.
Tél. : +34 971 352 711

Marivent

Cuisine contemporaine dans cet établissement haut de gamme dont la terrasse domine le port naturel de Mahon dans un raffiné décor.
Tél. : +34 971 369 801

Café Balear

Considéré comme le meilleur restaurant de l’ouest de l’île, il dispose de son propre bateau, le Rosa Santa, chargé chaque jour d’aller faire le marché en mer !
Tél. : +34 971 380 005

Dormir

Hôtel Morvedra Nou

Situé à l’intérieur des terres dans la partie nord de l’île loin de l’agitation balnéaire, cet établissement implanté dans une ancienne maison de campagne dispense un accueil familial, rural, mais de haut standing.
Tél. : +34 971 35 95 21

Alcaufar Vell

Cet hôtel prestigieux du sud de l’île occupe une magnifique propriété du XIVème siècle.
Tél. : +34 971 151 874

Hotel del Almirante

L’ancienne demeure de l’amiral Collingwood, ami de Nelson, dispose d’une vue unique sur le port de Mao.
Tél. : +34 971 362 700

Que faire ?

L’île ne se dévoile pleinement qu’au fil de ses longs sentiers, royaume des randonneurs à pied, à vélo ou à cheval débouchant invariablement sur des criques isolées aux eaux cristallines.

Que faire ?

Randonnée

L’île ne se dévoile pleinement qu’au fil de ses longs sentiers, royaume des randonneurs à pied, à vélo ou à cheval débouchant invariablement sur des criques isolées aux eaux cristallines.

Danse

Ce n’est pas Ibiza, mais les terrasses à flanc de falaise de Cova d’en Xoroi se transforment, après le coucher du soleil, en d’étonnants dance-floor avec vue panoramique sur la Méditerranée.
Tél. : +34 971 377 236

Golf

L’unique terrain de golf de l’île est un parcours de neuf trous situé au nord de l’île.
Tél. : +34 971 188 875

Musée

L’ancien couvent franciscain de Jésus du XVe siècle, tour à tour école de navigation, bibliothèque, lycée et jardin, expose désormais l’histoire des coutumes de l’île.
Tél. : +34 971 350 955



Recevez la newsletter tous les jeudis