Île de Noirmoutier

Le château médiéval de Noirmoutier-en-l'îleCrédit photo : JS Evrard

Séparée du continent par le détroit de Fromentine, l'île de Noirmoutier forme un territoire allongé d'une surface de 49 m2. Sur cette île où le climat est très doux, les différents paysages et les activités nautiques variées offrent des plaisirs simples qui ne peuvent manquer de vous faire passer des vacances ravissantes.


Pourquoi faire escale ?

Les charmes du bord de mer et des oiseaux enchanteurs

Pour se ressourcer sur l'île, on se balade sur les chemins bordés de pins maritimes et de chênes. Lorsque vient l'envie de se reposer, le sable d'une crique dérobée appelle à se prélasser. Les gourmands iront peut-être s'asseoir à la terrasse d’un glacier au cœur de l'île, puis entameront une déambulation dans les ruelles colorées de maisons blanches et de volets bleus. Mais ce n'est pas tout... À l'entrée de l'île de Noirmoutier, un espace enchanteur, le Polder Sébastopol, découvre un terrain protégé où l'on peut observer une centaine d'espèces d'oiseaux. Ceux qui aiment les parfums fleuris pourront prendre plaisir à sentir les mimosas en février, l’aubépine au printemps et l’ajonc en été.

Les 3 ports de l'île

Que ce soit le long des 40 km de plages de l'île ou dans les ports, on vit au rythme de la mer. Pour la plongée, le kayak ou le kitesurf, direction Noirmoutier-en-l’Ile, où des magasins spécialisés ainsi que des écoles de voile sauront vous accompagner et vous conseiller. Pour la navigation de plaisance, dirigez-vous vers le port de l’Herbaudière, qui a une capacité d’accueil de 574 bateaux et offre un équipement complet et pratique. Enfin, le port d'échouage du Morin, bien moins fréquenté que les deux autres, comblera ceux qui cherchent la tranquillité. De nombreuses manifestations nautiques ont lieu chaque été, telles que les Régates du Bois de la Chaise, la Bénéteau Cup ou Les Voiles de Noirmoutier.

Une île ancienne convoitée par les pirates et les armées étrangères

Le moine bénédictin saint Philibert, qui vécut au VIIe siècle, fut l'un des premiers a encourager les insulaire à mettre l'île en valeur. Dès cette époque, l’histoire de Noirmoutier fut marquée par une lutte acharnée contre les invasions, d'abord contre des pirates venant d'Espagne, du Pays Basque et d'Afrique. Plus tard encore, à l'époque de la tourmente révolutionnaire durant laquelle l'île fut tour à tour entre les mains des royalistes puis des révolutionnaires. Convoitée d'une part pour sa position géographique, elle était aussi enviée pour le sel et la fleur de sel que l'on peut y récolter. Le site fut donc fortifié, notamment par un donjon construit à la fin du XIIe siècle par Pierre V de Garnache. Ce château entouré de remparts abrite depuis 1935 un musée qui témoigne de l'histoire des Noirmoutrins.

Escapade sympa

Par la promenade des Souzeaux, on découvre des paysages discrets et d'une grande beauté. En partant de la plage des Dames, au nord-est de Noirmoutier-en-l’Île, des villas remarquables bordent les plages. De là, on voit l’estacade qui reliait l’île à Pornic. Ensuite, s'ouvre le chemin de la forêt du bois de la Chaise, d'où vous verrez le phare de la Pointe des Dames qui se marie si bien au reste de l’île avec sa tour blanche et ses volets bleus. La balade se déroule sur un chemin à l’ombre des pins et des chênes, que viennent ponctuer des criques préservées. En longeant les falaises, la côte de Jade et Pornic se dévoilent au loin. Le chemin vous mènera à l’Anse Rouge, bordée par des cabines de bain datant du XIXe siècle : on y trouve une plage gardée par la tour Plantier, demeure en forme de phare qui fut construite en 1861 et reste célèbre en tant que première maison de bord de mer.

Mouillage le plus agréable

Repérez le phare de la pointe des Dames, puis l’estacade du bois de la Chaise, où l'on accoste quelques minutes afin de se renseigner sur les corps-morts disponibles. Une fois installé sur la bouée, on admire à loisir la plage de sable fin, les anciennes cabines de bain posées au pied de la pinède. Toutefois, prenez garde au passage des bancs de vase puisqu'ils varient selon les marées.

Plonger dans l'ambiance

Lire

Enquête salée à Noirmoutier (2008) de B. Pascale. En compagnie de randonneurs, l'inspecteur Ange Cristobal va découvrir l'île de Noirmoutier. Un crime presque parfait flotte dans l'air, et ce n'est pas de tout repos, sans compter que l'affaire se dirige du côté des Foulées du Gois, cette course que l'on appelle aussi le Paris-Roubaix aquatique.

Noirmoutier presqu’île ? (1971) d’Henri Martin. L’auteur est un historien qui a beaucoup travaillé sur la Vendée, et tout particulièrement sur son île natale, dont il parle avec passion.

La Fleur de Lys à Noirmoutier
(2008) de Charles-Antoine Cros. Ce roman écrit par un jeune garçon de 9 ans a reçu un prix de littérature jeunesse : c'est l'histoire du capitaine Thomas parti à la recherche d'un trésor qui le mènera sur la route de l'amour... et des pirates.

Écouter

Noirmoutier de François Ville. La chanson d'amour la plus simple au monde est née à Noirmoutier. La mélodie, et plus particulièrement le clip vidéo, vous feront découvrir le style décalé du musicien de l'île.

Les Mimosas de Noirmoutier. René Grolier vous dit tout de "l'île aux mimosas" sur un air de bal musette.

Regarder

Maléfices (1962) d’Henri Decoin avec Juliette Gréco et Jean-Marc Bory. Un vétérinaire exerçant dans les environs de Noirmoutier est contacté pour guérir un guépard. Il fait la rencontre d'une magicienne souffrante...

César et Rosalie (1972) de Claude Sautet avec Yves Montand, Sami Frey et Romy Schneider. La plage du Mardi Gras de Noirmoutier sert de décor à ce trio amoureux qui va être bouleversé par la naissance d'une grande amitié.

Les Plages d'Agnès (2008) de et avec Agnès Varda. Pour ses "80 balais", Varda ose donner une formule de son parcours en images, noir, blanc et couleur. Les plages parcourues servent de fil conducteur. Et vogue le navire, des côtes belges aux quais de Sète en passant par Paris-Plage et Noirmoutier.

Déguster

Parmi les nombreux produits de la mer que propose Noirmoutier, le bar est particulièrement réputé. Mais ce qui range Noirmoutier dans les hauts rangs de la gastronomie, c’est sans aucun doute sa petite pomme de terre ronde, la Bonnotte. Elle est connue pour sa peau qui lui donne un goût sucré évoquant la châtaigne. Puisqu'il est rare de trouver cette variété ailleurs que sur l’île, il ne faut pas résister à l’envie d’y goûter lors de votre escale. Cuisinez-la de façon simple, en la cuisant à l’eau bouillante ou en vapeur, assaisonnée de sel, d’huile d’olive et de beurre salé. Afin de conserver son goût iodé, on conseille de ne pas trop la faire cuire. Aussi, l’île dispose d’une quinzaine de marais salants dont vous pourrez appréciez les récoltes dans vos assiettes.

Se restaurer

La Grand Four

Depuis 1956, ce restaurant gastronomique situé en pleine nature accueille dans une maison bourgeoise du XVIIesiècle. On y déguste une cuisine soignée et copieuse.
Tél. : 02 51 39 61 97

Le Petit Bouchot

En centre-ville, à deux pas du vieux port, ce bistrot gourmand et convivial vous invite à goûter des délices de la mer et de la terre.
Tél. : 02 51 39 32 56

Le Transat

Sa spécialité est le poisson entier grillé, mais aussi la blanquette de la mer. S'il reste de la place en terrasse, on peut avoir la chance et le plaisir de s'allonger un peu sur un transat en contemplant les bateaux qui penchent sur la mer.
Tél. : 02 51 35 72 27

Dormir

Fleur de Sel

Situé dans un parc verdoyant de deux hectares, l'hôtel Fleur de Sel est une grande demeure typique de l’île de Noirmoutier construite autour d'une piscine avec jacuzzi et d'un jardin. L'établissement dispose d'un practice, d'un court de tennis, de vélos, etc. Le chef Éric Pichou, reconnu par les meilleurs guide, vous y propose une carte étonnante.
Tél. : 02 51 39 09 07

L'Île Ô Château

Avoisinant le château médiéval de Noirmoutier, cet hôtel avec piscine est composé de chambres rénovées avec une simplicité raffinée. Vous y trouverez un accueil et une ambiance de qualité.
Tél. : 02 51 39 02 72

Château du Pélavé

Grande demeure de caractère au style victorien trônant dans un parc aux charmes méditerranéens. Cet hôtel 3 étoiles vous apportera confort et détente.
Tél. : 02 51 39 01 94

Que faire ?

L’Île aux papillons

Allez du côté de La Guérinière, vous pourrez vous promener à l'intérieur d'une serre à papillons tropicale où des centaines d'espèces virevoltent parmi les arbres et les fleurs.
Tél. : 02 51 35 77 88

Les marais de Müllembourg

Sur la côte est de l'île, cette réserve naturelle s'étend sur 48 ha occupés par une lagune côtière, des prés salés et des fourrés halophiles qui font le bonheur des oiseaux migrateurs : avocettes, sternes pierregarin et tadornes de Belon. Les paysages et la végétation y sont marqués par des plantes à forte salinité, comme les salicornes, la soude arbrisseau ou l’obione. Quelques espèces méditerranéennes s’y trouvent bien elles aussi, comme le chêne vert et l’ail carambole.
Tél. : 05 46 82 12 34

Aquarium Sealand

La faune et la flore marine sont à portée de votre regard sur un parcours de 200 m. À l'extérieur, vous pourriez assister à un drôle de spectacle où les otaries jouent à faire tourner des ballons sur leur nez.
Tél. : 02 51 39 08 11

La pêche à pied

La pêche récréative est un plaisir à partager à marée-basse. Selon les coins, on trouvera des bigorneaux, des huîtres, des moules, des coques, etc. Par exemple, les palourdes du côté du passage du Gois, les crevettes à l’Anse Saint-Pierre et les crabes à la pointe de la Loire ou du Devin. Renseignez-vous pour connaître les zones et les conditions réglementaires.
Tél. : 02 51 35 99 99

Le passage du Gois

À marée basse, les eaux s’ouvrent sur une chaussée de 4,2 km. À l'autre bout, la commune de Beauvoir-sur-Mer, qui vous mène sur les terres vendéennes. Pendant l'été, les Foulées du Gois attirent sur cette route les athlètes débutants et confirmés pour une traversée à marée montante. Cette course contre la mer est très impressionnante pour les spectateurs et éprouvante pour les sportifs. En dehors de cet événement, la traversée peut se faire à pied, en voiture ou à vélo.
Tél. : 02 51 68 71 13

Le Festival de théâtre

Depuis 1993, l'île se prépare à recevoir, au moment de la première quinzaine d'août, différentes troupes conviées dans des lieux remarquables, comme la cour du château de Noirmoutier, le centre culturel des Salorges ou encore la cour Saint-Philipert. Chaque année, ce sont plus de 5 000 personnes qui viennent sur l'île pour voir et entendre ces artistes jouer.
Tél. : 02 51 39 01 22



Recevez la newsletter tous les jeudis