Ajaccio

Vue aérienne du port d'AjaccioCrédit photo : Crédit photo : F. Hédelin

La cité impériale offre un patrimoine historique et culturel imprégné de son passé génois, puis français. Elle bénéficie aussi d’un espace naturel où la mer et la montagne cohabitent, donnant naissance à des panoramas éblouissants.


Pourquoi faire escale ?

Entre mer et montagne

Avec son large panel de paysages, Ajaccio est un aperçu de la Corse en miniature. Des activités en montagne sont ici à votre portée, comme la randonnée, l’escalade et le canyoning, et lorsqu’on tourne le dos aux hauteurs verdoyantes, on fait face à un cadre maritime qui permet de pratiquer la plongée, la navigation, la baignade ou tout autre jeu d’eau.

Fille de France et d’Italie

Génoise jusqu’en 1553, Ajaccio a gardé de cette présence italienne une partie de son architecture, les couleurs de ses façades et l’accent lyrique de son parlé. Après de longues années de combats contre la France, l’île de Beauté devient finalement française en 1769. Napoléon décide de faire de sa ville natale la capitale de la Corse. L’apogée de cette inscription française correspond à l'année 1943, où le 9 septembre fut marqué par le soulèvement des habitants d'Ajaccio contre l'occupant nazi. Ajaccio fut la première ville française à se libérer de l’occupation fasciste italo-allemande.

Romantisme

Tino Rossi chante le romantisme de la cité avec son célèbre Ajaccio. Il faut dire que les teintes roses et orangées que prennent les rochers des îles Sanguinaires au coucher du soleil, ou les promenades nocturnes dans la vieille ville sous les bons auspices de la lune, font d’Ajaccio la ville rêvée des amoureux.

Escapade sympa

Le sentier des Crêtes est une balade des plus agréables et complètes que l’on puisse faire à Ajaccio. Partant du centre-ville, on s’éloigne peu à peu de la clameur citadine pour s’enfoncer dans la nature corse parmi les cistes, les myrtes et les lentisques. Les neuf kilomètres de chemin sont tour à tour enserrés d’herbes folles rappelant le maquis, puis de rochers qui rendent la randonnée plus sportive. La vue y est tout aussi variée : l’altitude du sentier, dont le sommet culmine à 528 mètres, offre aux regards des promeneurs de magnifiques panoramas où l'on admire les îles Sanguinaires, le littoral ajaccien avec ses ports et ses plages, les toits de la ville et les mâts des bateaux.

Mouillage le plus agréable

Le long de la côte sud-est du golfe d’Ajaccio, l’anse de Portigliolo présente un mouillage parfait, à l’abri des vents et de la houle d’ouest. Elle se trouve face à une plage de sable blanc disposant de 87 bouées de mouillage mises à disposition par la commune de Coti-Chiavari.

Plonger dans l'ambiance

Lire

Napoléon Bonaparte, Une jeunesse Corse, Jean-Baptiste Marcaggi, Le Rubicon, 2010. Bande dessinée retraçant la jeunesse encore peu étudiée de Napoléon. Les textes de l’historien Marcaggi sont accompagnés de reproductions de tableaux, photos et planches de plusieurs illustrateurs.

Les Lettres de mon moulin, Alphonse Daudet, 1869. Deux nouvelles du célèbre recueil dépeignent les couleurs de la région ajaccienne : "Les Oranges", où il évoque celles de Barbicaglia et un grand jardin auprès d’Ajaccio et "Le Phare des Sanguinaires", où Daudet assiste aux travaux quotidiens des gardiens du phare.

Pasquale Paoli ou La déroute de Pontenovu, Francesco Domenico Guerrazzi, Albiana, 2011. Publié en Italien en 1860, ce roman a enfin été traduit en français en 2011. Il retrace les derniers jours de la Corse indépendante qui s’oppose à l’armée française tout en prônant un discours démocratique et anti-tyrannique dénonçant la violence des officiers français.

Écouter

Tino Rossi, enfant du pays, chante le soleil et les jeunes amours de sa ville natale dans Aiacciu Bellu, ou encore la gloire de Napoléon Bonaparte dans L’Ajaccienne.

Le célèbre guitariste Antoine Bonelli joue Au son des guitares, qui nous entraîne dans de douces rêveries ensoleillées.

Regarder

Napoléon (1927) de Abel Gance avec Albert Dieudonné, Antonin Artaud et Gina Manès. Ce film muet dresse un portrait élogieux de Napoléon. Le réalisateur se fait plus poète qu’historien en laissant place à sa propre subjectivité.

Les Randonneurs (1997) de Philippe Harel avec Benoît Poelvoorde, Karin Viard, Vincent Elbaz. Cinq trentenaires partent en randonnée en Corse. Malgré la beauté des paysages, les humeurs et soucis de chacun reprennent le dessus et l’enthousiasme des vacances s’éteint peu à peu. D’une pierre deux coups, cette comédie nous donne le sourire grâce aux péripéties des protagonistes et nous éblouit avec ses magnifiques panoramas des plus belles vues de Corse.

L’Enquête corse (2004) de Alain Berbérian avec Jean Reno et Christian Clavier. Un détective est chargé de retrouver un indépendantiste corse pour lui remettre un testament : il va se heurter à la culture des habitants de l’île de Beauté.

Déguster

Toute escale à Ajaccio nous amène à un moment ou à un autre à la dégustation de charcuterie locale fabriquée à base de viande de porc, ici appelé "cochon sauvage". Attention à ne pas vous tromper, le saucisson d’âne est une spécialité de Sardaigne et non de Corse. Les fromages et les châtaignes (notamment la farine de châtaigne utilisée en pâtisserie) y sont également très réputés.

Se restaurer

L’Auberge Ajaccienne

"Le savoir-faire de notre île dans le respect des traditions" est la devise de ce restaurant qui sert uniquement des produits corses. Situé en plein cœur du centre-ville, près de la Maison de Napoléon Bonaparte.
Tél. : 06 09 76 64 57

Le Week-End

Au Restaurant ou à la Paillote, les membres de la famille Leca vous servent non seulement une cuisine raffinée mais une vue dégagée sur les îles Sanguinaires.
Tél. : 04 95 52 01 39

A Nepita

Bistrot chic proposant une cuisine corse composée de produits frais du marché choisis par le chef.
Tél. : 04 95 26 75 68

Dormir

Palazzu U Domu

Ce bâtiment de 1760 rénové en 2007 abrite un hôtel 4 étoiles qui allie luxe et tradition, au cœur de la vieille ville. L'établissement est situé à proximité de la plage.
Tél. : 01 57 32 34 62

Les Mouettes

Idéal pour les amoureux de la baignade, cet hôtel 4 étoiles possède des piscines privées et borde les eaux claires du golfe d’Ajaccio.
Tél. : 04 95 50 40 40

Best Western Premier Dolce Vita

Hôtel mythique de la route des îles Sanguinaires qui offre une vue imprenable sur l’archipel.
Tél. : 04 95 52 42 42

Que faire ?

A Cupulatta, découvrez les tortues

Centre d’élevage et de protection des tortues où vivent 170 espèces provenant de l’île et du monde entier. Petits et grands peuvent découvrir ces reptiles à carapace à travers 2,5 hectares de parc.
Tél. : 04 95 52 82 34

Plongée

Partez découvrir la faune et la flore sous-marine dans les calanques des îles Sanguinaires.
Tél. : 04 95 52 09 37

Casino

Unique casino de Corse, le Casino d’Ajaccio est situé au cœur de la cité impériale avec vue sur le golfe. Machines à sous, poker, black jack...
Tél. : 04 95 50 40 60

Musée de la Maison Bonaparte

La maison où naquit Napoléon Bonaparte est aujourd’hui classée monument historique. La visite apporte beaucoup d'informations sur la vie de famille des Bonaparte et plus généralement sur le patrimoine corse.
Tél. : 04 95 21 43 89



Recevez la newsletter tous les jeudis