Vendée Globe
Au cœur de la course

Collision avec un OFNI pour Stamm

La malchance poursuit Bernard Stamm. Vers 3H30, dans la nuit de samedi à dimanche, Bernard Stamm a informé son équipe à terre d’une collision avec un objet flottant non identifié.


crédits photo: Cheminées Poujoulat

Le bateau du Suisse Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat), actuellement 8e au classement du Vendée Globe, a été victime d'une collision avec un objet flottant non identifié (OFNI) dans la nuit de samedi à dimanche dans le Pacifique sud. La collision a arraché son hydrogénérateur bâbord tandis que le second semble hors d'usage: il ne "chargerait" plus. Cependant, Bernard Stamm n'a plus non plus de réserve de carburant, c'est justement ce qui l'avait obligé à mouiller en Nouvelle-Zélande pour les réparations. 

 

Bernard Stamm cherche un abri


« La sécurité du bateau est engagée, c'est très clair », a assuré l'un des reponsables de son équipe, Régis Rassouli, lors de la vacation de ce dimanche. L'équipe de Bernard Stamm pense qu'il passera le cap Horn le 9 janvier. L'équipe de Bernard Stamm envisage un ravitaillement en carburant grâce à un bateau à portée de trajectoire ou sinon dans un port.

Les abris sont, a priori, situés après le passage du Cap Horn. Les conditions météos actuelles sont “musclées”; le vent est instable, la mer difficile et le froid constant. Un champ de glaces est également annoncé."
Ce dimanche matin (7H30) Bernard Stamm se situait à 1060 milles du cap Horn. 

 

Cheminées Poujoulat injoignable

 

Pour préserver son pilote automatique, Bernard Stamm a dû couper l'ensemble des autres sources de consommation d'énergie. Son équipe n'a donc plus de contact avec le skipper. Les hydrogénérateurs sont des petites hélices qui produisent de l'énergie pour nombre d'instruments de bord. Le pilote automatique d'abord, indispendable pour un solitaire (c'est ce qui avait obligé Zbigniew Gutkowski à abandonner en début de course). Mais aussi la réception de données météorologiques, sachant que les conditons actuelles sont mauvaises, et la détection de glaces (présentes sur zone). La centrale de navigation a également besoin d'énergie, elle indique l'orientation et la force du vent, la cartographie et les données du bateau: vitesse, cap, position. Un défaut d'hydrogénérateur met également en péril les feux de positions, l'AIS (le trafic maritime), le radar, le mouvement de quille, la VHF, sans oublier la production d'eau via un dessalinisateur. Bernard Stamm a précisé se préparer à puiser dans ses réserves de sécurité pour ce qui est de l'eau. Enfin, les hydrogénérateurs de Cheminées poujoulat permetttaient de fournir de l'électricité au mini-lab, en partenariat avec Océanopolis.

Ce dimanche après-midi, le skipper de Cheminées Poujoulat a indiqué devoir désormais passer la très grande majorité de son temps avec sa centrale coupée, la batterie principale du monocoque ne disposant plus que de 5% de son potentiel de charge.

 

Comble de malchance
 

Depuis le large du Portugal, les hydrogénérateurs de Cheminées Poujoulat sont défaillants. Fin décembre, Bernard Stamm regrettait vivement: Bernard Stamm juge sévérement ses hydrogénérateurs: "Ils ont été construits comme des jouets, pas comme quelque chose de sérieux. Les mecs se sont plantés, ils ont fait du Lego, les dimensions n’étaient pas bonnes, c’était trop petit, expliquait-il lors de la vacation du 1er janvier. Il faut qu’il y ait un contrôle rigoureux, ce n’est pas possible de partir avec quelque chose de si mal dimensionné. Autant de moyens mis en œuvre pour atteindre un résultat aussi médiocre, c’est à pleurer. Je suis en colère, ça m’a pompé l’existence, c’est dommage. "


Le désespoir de Stamm avec ses hydrogénérateurs
 

Ce sont ces problèmes techniques qui ont obligé le skipper à mouiller en Nouvelle-Zélande, le 23 décembre, pour de longues heures de réparations. En raison de cet épisode, le skipper suiss était sous le coup d'une disqualification pour assistance extérieure. Le dérapage de son mouillage l'avait contraint à se mettre à couple d'un navire russe dont l'équipage lui avait alors prêté main forte sans qu'il en ait fait la demande, une aide interdite sur le tour du monde sans escale et sans assistance. Toutefois, lueur d'espoir, Le dossier de cette disqualification a été réouvert par le jury international samedi après réception du témoignage d'un membre de l'équipage de ce navire russe.

 

LIRE AUSSI: 

Réouverture du dossier Stamm par le jury



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction