Vendée Globe
Au cœur de la course

Gabart reprend le commandement

Mots clés : ,

A mi-parcours, la bataille navale fait toujours rage en tête de la flotte. C’est au tour de François Gabart de reprendre les rênes de la course pour une poignée de milles.


Crédit photo : Jean-Marie Liot (DPPI) - Vendée Globe

Après vingt-quatre heures d’intérim, François Gabart (Macif) a repris, mercredi matin, pour 5 milles seulement, le fauteuil de leader du Vendée Globe à Armel Le Cléac’h (Banque Populaire). Gabart est actuellement le plus rapide de la flotte avec une vitesse affichée au speedo de 21,5 nœuds contre 16,8 pour Le Cléac’h. Tous les feux sont au vert pour les deux leaders dans ce début de traversée du Pacifique Sud avec des vents de nord-nord-ouest de 25 nœuds qui les accompagnent en route directe vers la prochaine porte des glaces Nouvelle-Zélande. Troisième, Jean-Pierre Dick a concédé 90 milles la nuit dernière en remontant la porte Australie-est dans des vents instables. Le skipper niçois n’a parcouru que 250 milles lors des dernières vingt-quatre heures et pointe désormais à 473 milles du tableau arrière de Macif. Une progression difficile qui fait les affaires d’Alex Thomson (Hugo Boss) et Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) qui filent à 18 nœuds avec un flux de sud-ouest bien établi. Le Britannique et le Suisse ont désormais Dick en ligne de mire. Jean Le Cam (SynerCiel) maintient toujours à distance respectable Mike Golding (Gamesa), quand Dominique Wavre (Mirabaud) doit sentir dans son tableau arrière le souffle chaud de Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered).

 

Plaies et bosses

L’intensité de la bataille tactique entre les deux leaders ne doit pas faire oublier pour autant que les hommes comme les bateaux sont en train de payer leur dîme à l’océan Indien. A l’arrière de la flotte, Tanguy de Lamotte (Initiatives cœur) semblait partagé entre fascination devant les creux de sept à huit mètres déferlant à l’arrière du bateau, et crainte de tout casser dans un surf mal contrôlé. C’est Jean Le Cam qui déclarait avoir fait dans la nuit de lundi à mercredi « un planté magistral. Le plus beau de ma vie… Un peu comme si tu venais t’encastrer avec ta voiture à pleine vitesse dans une motte de beurre ». Tous l’avouent à moitié, mais la flotte a dérouillé. Et chacun d’énumérer avec plus ou moins de bonne volonté les petits bobos du bonhomme et du bateau. Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets), non content de s’être fait une légère luxation du coude, indique un trou à l’avant après avoir arraché un de ses chandeliers. Les réparations que Bertrand envisage sont suffisamment sérieuses pour qu’il étudie actuellement l’hypothèse d’un mouillage, peut-être sur l’île Auckland dans le sud-ouest de la Nouvelle-Zélande. Arnaud Boissières (AKENA Vérandas) semble avoir échappé aux avaries, mais on sait à quel point les marins sont cachotiers.Il avait réussi à stabiliser l’écart par rapport à la tête de la flotte mais, malheureusement pour lui, Alessandro di Benedetto vient de franchir la barre des 4000 milles de retard. Team Plastique est, ce matin, dans un flux d’ouest sud ouest d’une vingtaine de nœuds à 860 milles de la porte Amsterdam.


CLASSEMENT

Positions du 19/12 à 5 heures : 1.François Gabart (Macif) à 12 173 milles de la ligne d’arrivée; 2.Armel Le Cléac´h (Banque Populaire) à 5 milles du leader; 3.Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec) à 473 m 382,9 m; 4.Alex Thomson (Hugo Boss) à 805,7 m; 5.Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) à 827,6 m; 6.Jean Le Cam (SynerCiel) à 1 503,4 m; 7.Mike Golding (Gamesa) à 1 711,7 m; 8.Dominique Wavre (Mirabaud) à 1 847,4 m; 9.Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) à 1 934 m; 10.Arnaud Boissières (Akéna Vérandas) à 2 497 m; 11.Bertrand de Broc (Votre Nom Autour du Monde avec EDM Projets) à 2 946,7 m; 12.Tanguy de Lamotte (Initiatives-Coeur) à 3 217,8 m; 13.Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) à 4 012,6 m. Abandons : Marc Guillemot (Safran); Kito de Pavant (Groupe Bel); Samantha Davies (Savéol); Louis Burton (Bureau Vallée); Jérémie Beyou (Maître CoQ); Zbigniew Gutkowski (Energa); Vincent Riou (PRB).

 

LIRE AUSSI:

Vendée Globe : Bernot : « Pour ne pas faire de faute, il faut être mort »

Vendée Globe : Les mers du Sud avec Thomas Coville



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction