Vendée Globe
Au cœur de la course

Morgan Lagravière, futur bizuth 2016

Mots clés : ,

Issu de la filière olympique, champion en titre de course au large en Figaro, Morgan Lagravière a maintenant les yeux rivés vers le Vendée Globe 2016.


crédits photo: AFP photo / Fred Tanneau

« Je construis un projet à échéance 2016 pour me donner les moyens de réaliser mon rêve », explique le skipper qui espère disputer la prochaine Route du Rhum (novembre 2014), peut-être la prochaine Barcelona World Race (décembre 2014) et, plus proche de nous, la prochaine Transat Jacques Vabre (départ le 3 novembre 2013). « Je souhaite la courir en Imoca, explique le skipper. Ce sera avec mon propre projet – je suis bien entouré pour solliciter des partenaires – ou avec un projet déjà en place. » Morgan Lagravière aimerait beaucoup prendre le départ en duo avec l’un des concurrents du Vendée Globe 2012-2013. « Ce serait super, surtout qu’on a tendance à les idéaliser encore plus quand on est derrière son ordinateur et qu’on les voit naviguer. »
 

Un spectateur assidu du Vendée Globe
 

Morgan Lagravière suit très attentivement les parcours et stratégies des skippers : « J’essaye de m’inspirer des concurrents de ce Vendée Globe parce que c’est du temps de gagné, précise-t-il. Il y a des choses vraiment magiques comme les surfs dans les mers du sud sur des machines fabuleuses. » Le jeune navigateur est partagé sur la question de la course aux moyens technologiques. « D’un côté, c’est bien une course de compétiteur avec du travail et du talent dans les choix technologiques, et de l’autre, on arrive à des moyens engagés disproportionnés et ça freine l’accessibilité. Les records de vitesse sont magiques mais l’investissement engagé pour y arriver est excessif. Et puis, il y a déjà une hiérarchie sur la ligne de départ. » Les sept abandons sur avarie de ce Vendée Globe ne découragent pas le champion de course au large, notant que ces aléas sont aussi valables pour les JO. « Peut-être même encore plus car ce sont des sportifs de l’ombre », précise l’ancien concurrent olympique. « Au-delà de l’événement, il ne faut pas oublier les satisfactions des quatre années précédentes. »
 

LIRE AUSSI:

Vendée Globe: Dick revient dans la partie

Bilan du Nautic: plus de peur que de mal

Clap de fin pour le "Salt and Speed"



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction