Vendée Globe
Au cœur de la course

Une météo digne des 40e rugissants pour la tête de flotte

Mots clés : , ,

La première moitié de la flotte est désormais dans l’Océan Indien. Ce mardi matin, Mike Golding, Jean Le Cam et Dominique Wavre ont passé la première porte des glaces.


crédits photos: Dominique Wavre / Mirabaud / Vendée Globe

La transition entre l’Atlantique Sud et l’Océan Indien n’a pas été facile pour le trio des quinquas. Mike Golding témoigne ainsi : « Je me couché deux fois sur l'eau. Ce n'était pas tant à cause de la taille de la voilure, mais plutôt à cause de la mer qui était forte, dans un état chaotique. » Jean Le Cam commente est toujours à l'affut derrière le peloton de tête: "Je vois bien que devant ils allument toujours autant. Nous, les trois mousquetaires – même si on ne peut pas vraiment dire ça car il n’y avait pas d’Anglais dans les trois mousquetaires, mais bon - les trois loustics que nous sommes, on forme un bon petit groupe. On a une bonne expérience des tours du monde et pour l’instant on fait gaffe ! »
Le peloton de tête a été rattrapé par un front froid et des rafales de 40 à 45 nœuds sous les grains. Toutefois, cette météo délicate est une bonne chose pour les skippers. Ces vents portants leur permettront de filer à vive allure sur une route quasi directe vers la seconde porte des glaces, la porte Crozet. A la mi-journée, Armel Le Cleac’h était flashé à 20 nœuds ; c’est presque la vitesse du bizuth François Gabart, actuellement en troisième position. « Il ne vaut mieux pas trop trainer sur le chemin, confiait-il à la vacation de midi, car plus on arrivera tard, plus on arrivera avec du vent faible". Jean Le Cam, 7e sur Synerciel, renchérit : "La stratégie c'est la même que tout le monde : éviter l'anticyclone qui se présente mais ce n’est pas facile pour le moment"
Alessandro di Benedetto ferme toujours la marche, à 2265 NM du leader, 10.6 nœuds au classement de mardi midi, et beaucoup de bonne humeur. "C'est un plaisir fou de naviguer sur ce bateau, se réjouit-il. La différence avec le 6.50 c'est que je peux courir sur le pont !" Le skipper franco-italien a déjà suivi le chemin du Vendée Globe, hors course, et sur un tout petit bateau, un mini de 6,50 mètres.


Vincent Riou rentre en avion
 

Le dernier concurrent contrait à l’abandon est sur le point de repartir en France, il s’agit de Vincent Riou (PRB). Le samedi 24 novembre au matin, le voilier orange entrait en collision avec une bouée métallique à la dérive alors qu’il naviguait dans le peloton de tête. Un coup du sort qui stoppe net le Vendée Globe du vainqueur de l’édition 2004-2005, parti en favori des Sables d’Olonne. Le coup est rude et la voix au téléphone apparaît très fatiguée, après plusieurs jours de réparation au Brésil. « Il va me falloir du temps pour digérer cela », lâche le skipper de PRB. Pendant les réparations, Vincent Riou a trouvé refuge chez un autre marin, Ronan Le Goff, trois fois vainqueur du Trophée Jules-Verne. Demain soir, il repartira en France par les airs tandis que son bateau, réparé, voguera vers son port d’attache. « J’avais très envie de faire le convoyage mais c’est quand même 17 jours de mer alors ce n’est pas raisonnable, nous confie le skipper de PRB. Il faut que je change de casquette et que je reprenne celle de chef d’entreprise. » Vincent Riou doit aussi retrouver ses partenaires. « Nous avons un peu échangé mais à distance ce n’est pas facile, précise-t-il. Vincent Riou a suivi les réparations et rempli quantité de papiers pour que le bateau soit en règle pendant le convoyage. Le voilier blessé est de nouveau prêt à naviguer. « C’est très solide mais les conditions climatiques n’ont pas été idéales. Nous avons mis de la mousse et plus de composite que prévu en raison de la chaleur et de l’humidité. Le bateau est donc plus lourd qu’à l’origine, explique-t-il. En France, il faudra environ deux semaines de travaux pour refaire la réparation avec le bon échantillonnage. De toute façon, là, le bateau entre en hivernage. » Le concurrent malheureux du Vendée Globe n’a pas encore prévu son programme pour l’année à venir. « Il faut encore que je digère cela, lâche-t-il. Je ferai juste un passage au Salon Nautique de Paris. »

 

Classement de 12h:

1 Armel Le Cléac'h, Banque Populaire
2 Jean-Pierre Dick, Virbac Paprec 3
3 François Gabart, Macif
4 Bernard Stamm, Cheminées Poujoulat
5 Alex Thomson, Hugo Boss
6 Mike Golding, Gamesa
7 Jean Le Cam, SynerCiel
8 Dominique Wavre, Mirabaud
9 Javier Sanso, Acciona 100% EcoPowered
10 Arnaud Boissières, Akena Verandas
11 Bertrand de Broc, Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets
12, Tanguy de Lamotte, Initiatives cœur
13 Alessandro Di Benedetto, Team Plastique

 

LIRE AUSSI:

Treizième hivernage en Arctique

Pronostics Vendée Globe: 24e jour

 



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction