Vendée Globe
Au cœur de la course

En attendant de toucher les dividendes...

Mots clés : , ,

Difficile d’y voir clair mercredi matin avec un anticyclone de Sainte-Hélène qui s’est étendu vers l’ouest de l’Atlantique Sud.


Crédit photo : Jean-Marie Liot (DPPI)/Vendée Globe

Mercredi, au classement de 9 heures du matin, Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) naviguait à 4 nœuds en route directe vers la porte des Aiguilles, au sud de la pointe de l’Afrique. Le leader possédait alors 150 milles d’avance sur Alex Thomson (Hugo Boss), adepte de la même option stratégique, et 206 milles sur Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat), désormais troisième. Décalés dans l’ouest pour tenter de contourner par le sud l’anticyclone de Sainte-Hélène, François Gabart (Macif) et Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec), respectivement 4ème et 5ème et comptant un retard de 248 et 314 milles, progressaient à 11 nœuds de moyenne en bénéficiant d’un flux modéré de nord-est.

 

Une dorsale capricieuse



Panache ou conservatisme ? Le débat pouvait sembler tranché mardi à la mi-journée. D’un côté, Jean-Pierre Dick et François Gabart, à l’attaque, tentent crânement leur chance sur la route du sud : force est de constater que pour ces deux partisans audacieux d’une trajectoire radicale, la descente n'est pas si simple dans l’attente d’un front qui arrive des côtes du Brésil, et qui devrait leur permettre d'incurver leur route vers l'est ; de l’autre, Armel Le Cléac’h, thésaurisant ce qui pouvait l’être sur une route a priori vouée à l’impasse dans les prochaines quarante-huit heures. Sauf que le débat n’est pas si évident : visiblement, la dorsale anticyclonique a pris ses aises vers le sud et les tenants d’une plongée express vers les quarantièmes ne recueillent pas pour le moment les fruits de leur audace. Dans le même temps, un chouïa de gradient de pression permet aux partisans d’une route au plus court de continuer à progresser à vitesse respectable sur le chemin le plus court. Une situation qui profite aussi à Alex Thomson (Hugo Boss), nouveau dauphin, et à Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat).

 

Une réalité plus confuse

La vérité d’hier est-elle devenue mensonge ? On imagine que les navigateurs doivent, à l’heure actuelle, passer un temps précieux devant la table à carte, cherchant à analyser les fichiers météo, scrutant la moindre variation du baromètre, réagissant à la plus petite variation des vents. En sachant que, comme le soulignait Mike Golding (Gamesa) mardi, « le vent ne fait pas ce qui était prévu dans les fichiers. La réalité est beaucoup plus confuse »… On imagine alors le casse-tête pour les leaders qui voient de surcroît Jean Le Cam (SynerCiel) et Golding revenir sur eux.



 

Classement du 28/11 à 9h00

 1. Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) - 19391.4 nm de l'arrivée
 2. Alex Thomson (Hugo Boss) - 150.4 nm du premier
 3. Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) - 206.8 nm du premier
 4. François Gabart (Macif) - 247.7 nm du premier
 5. Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec 3) - 314.5 nm du premier
 6. Jean Le Cam (SynerCiel) - 389.7 nm du premier
 7. Mike Golding (Gamesa) - 391.6 nm du premier
 8. Dominique Wavre (Mirabaud) - 493.3 nm du premier
 9. Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) - 698.9 nm du premier
 10. Tanguy de Lamotte (Initiatives cœur) - 793.5 nm du premier
 11. Arnaud Boissières (Akena Verandas) - 833.1 nm du premier
 12. Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets) - 961.4 nm du premier
 13. Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) - 1220.6 nm du premier


RET. Vincent Riou (PRB) - Abandon
RET. Zbigniew Gutkowski (Energa) - Abandon
RET. Jérémie Beyou (Maitre CoQ) - Abandon
RET. Samantha Davies (Savéol) - Abandon
RET. Louis Burton (Bureau Vallée) - Abandon
RET. Kito De Pavant (Groupe Bel) - Abandon
RET. Marc Guillemot (Safran) - Abandon

 

LIRE AUSSI:

L’œil de Bernot sur l’attaque de Jean-Pierre Dick

Bertrand de Broc : « Je fais une course différente »



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction