Vendée Globe
Au cœur de la course

Le coup de gueule de Jean Le Cam

Mots clés : ,

Le skipper de Synerciel ne digère pas sa pénalité pour infraction aux règles de navigation du Cap Finisterre.


crédits photo: Vincent Curutchet / DPPI / Vendée Globe

Mercredi après-midi, en l’espace de deux heures, Jean Le Cam n’a pas gagné un seul mille nautique sur son parcours. Et pour cause, un jury international et indépendant lui avait infligé une pénalité pour infractions aux règles de circulation maritime sur le rail de navigation du Cap Finisterre. Comme un bateau ne peut pas appuyer sur pause pour rester sur place, le skipper de Synerciel a fait une boucle en mer pour s’acquitter de sa sanction. « J’appelle ça une honteuserie, s’agace Jean Le Cam. Tu es seul sur un bateau à te casser les … pour gagner un dixième de nœud et tout à coup, pour avoir mordu une ligne soi-disant interdite mais en fait pas vraiment, tu te retrouves à perdre deux heures à faire des ronds dans l’eau. » Comme Dominique Wavre, Jean Le Cam regrette une information donnée au briefing du départ. « Nous leur avons clairement demandé : est-ce que la zone est interdite ? Et le membre du jury présent nous a répondu : non, il faut vous référer aux règles du Ripam. » Dominique Wavre regrettait mercredi « une réponse emberlificotée, une réponse de juriste et pas de marin. » En fait le Ripam, code de la route maritime, indique qu’il faut éviter autant que possible de couper les voies de circulation. Si le bateau y est obligé, il faut alors traverser la zone en angle droit. « Oui, mais alors s’il fallait passer à 90°C, tout le monde est susceptible d’être pénalisé », avance Jean Le Cam.

 

« Coupable à 20 % ? Ou nage en plein délire »

 

Au-delà de la pénalité elle-même, le skipper de Synerciel regrette les modulations de la sanction. Cette pénalité était de deux heures pour Jean Le Cam (Synerciel), Dominique Wavre (Mirabaud), Javier Sanso (Acciona), Tanguy de Lamotte (Initiatives-Cœur) et enfin Zbigniew Gutkowski (Energa), qui a dû abandonner mercredi sur avarie. Mais Mike Golding (Gamesa) a écopé de son côté de 30 minutes de sanction tandis que Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec) a dû s’arrêter 20 minutes. « On nage en plein délire ! s’insurge Jean Le Cam. En général, on est coupable ou non coupable. On n’est pas coupable à 20 %, 50% ou 100%. Je ne sais pas par quel miracle Mike Golding n’a pris que 30 minutes. » Après cette pénalité, le skipper de Gamesa a creusé l’écart avec ses deux poursuivants. « Dans un sens, heureusement que Dominique Wavre a pris 2 heures aussi, relève Jean Le Cam. Comme ça nous sommes encore ensemble. Mais bon, ce n’est que partie remise, je suis un chasseur à l’affût ! » Au classement de 5 heures, ce vendredi matin, Synerciel est en 9e position, à 300 MN du leader.

 

LIRE AUSSI:

La vidéo du coup de gueule de Jean Le Cam

Comment se comporte l'anticyclone de Sainte-Hélène ? 

La transat Jacques Vabre ira à Itajai

L'irréductible britannique fait parler la poudre


Conclusion du jury sur les modulations des pénalités:

"En entrant latéralement dans une voie de circulation avec un angle clairement supérieur à 90° par rapport à la direction générale du trafic, Synerciel, Mirabaud, Acciona, Initiatives Coeur, Maitre Coq et Energa ont enfreint la RIPAM 10(b)(iii) et l’IC 5.3.
En naviguant dans une voie de circulation sur un angle clairement supérieur à la direction générale du trafic, Synerciel, Mirabaud, Acciona, Initiatives Coeur, Maitre Coq et enfreint la RIPAM 10(b)(i) et l’IC 5.3.
En entrant brièvement dans la voie Est de circulation du DST après avoir traversé la zone de séparation, Virbac Paprec 3 et Gamesa ont enfreint la RIPAM 10(b)(iii) et l’IC 5.3.
Comme aucun des bateaux cités n’était tenu d’agir comme ils l’ont fait pour des raisons de sécurité, le passage à travers le TSS doit être considéré comme un choix tactique qui a pu donner à ces bateaux un avantage sur le reste de la flotte.
Le temps pendant lequel Gamesa et Virbac Paprec 3 ont été en infraction avec l’IC 5.3 est substantiellement inférieur à celui des autres bateaux. Le fait que Virbac Paprec 3 soit sorti de la voie et de la zone de séparation quand il a réalisé qu’il entrait dans la voie de circulation constitue une circonstance atténuante."



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction