Vendée Globe
Au cœur de la course

Wavre : «L'expérience ultime pour rechercher ses limites»

Mots clés : ,

INTERVIEW. Avec ses 4 participations au Vendée Globe, Dominique Wavre (Mirabaud) est un des navigateurs les plus expérimentés de cette 7e édition. Le Suisse ne se lasse pas de cette course si particulière qui lui procure toujours autant d'émotions.


La Chaîne Météo - Crédit photo: VINCENT CURUTCHET / DPPI / VENDEE GLOBE

Figaro Nautisme.- Comment se passe votre Vendée Globe?

Dominique Wavre.- Actuellement bien, on a eu un départ plutôt en fanfare mais maintenant on a droit à un peu de récupération après un début vraiment très venté. J'ai réussi à prendre le rythme, je dors indifféremment le jour et la nuit et je suis bien en phase avec mon bateau, je me sens vraiment bien. Pour moi c'est une épreuve importante. Dans une vie de marin, c'est la course ultime mais aussi l'expérience ultime pour rechercher ses limites.

Est-ce que vous trouvez cette édition plus difficile que les précédentes?

Non pas spécialement. Par rapport à la précédente, on est plutôt dans le même cas de figure, et je me retrouve à peu près dans le même rythme. Même s'il y a déjà eu 4 abandons, je ne pense pas que ce soit plus difficile. Le Vendée Globe est difficile tout simplement. Je trouve cette course toujours aussi plaisante et magnifique. On prend toujours autant de plaisir à suivre la route des autres, à analyser les conditions météo et à pousser le bateau pour qu'il soit performant.

C'est votre 4e participation, est-ce toujours excitant ou les émotions sont-elles différentes?

C'est difficile à dire, parce que 4 ans c'est beaucoup et qu'il y a des choses qui ont le temps de s'oublier. Mais il y a aussi beaucoup de choses qui se retrouvent, la mer est toujours aussi belle, les sensations et la vie qu'on y vit sont toujours aussi denses.

Déjà une 5e et une 4e place à votre palmarès, l'objectif est-il un podium?

C'est trop tôt pour le dire, il faut voir comment les choses évoluent. Pour l'instant, les bateaux qui sont devant sont très bien menés et vont très vite. On a vu avec les incidents que les choses peuvent facilement tourner il est donc trop tôt pour donner des ambitions. Actuellement, je suis satisfait de mon début de course. Jusqu'à la première nuit, je n'ai pas été très pertinent, c'est pourquoi j'ai été rapidement distancé mais la route est encore longue et il peut se passer encore beaucoup de choses. Je cherche surtout à courir le plus proprement possible et faire les plus belles trajectoires possibles.

Avez-vous des contacts avec les autres concurrents?

Oui quelques-uns. J'ai appelé ceux qui ont eu des ennuis pour leur témoigner ma solidarité. J'ai aussi appelé Tanguy de Lamotte car c'était mon voisin de ponton. Les échanges restent rares mais je pense que les contacts seront plus nombreux quand on sera plus dans le Sud.

Les incidents des autres concurrents et notamment ceux de Louis Burton et Kito de Pavant vous font-ils peur?

Forcément, c'est ce qu'on redoute le plus, c'est l'imprévu qui nous suit de plus ou moins près. C'est le propre de l'être humain. On est toujours inquiet entre la bêtise que l'on pourrait faire nous-même et l'imprévu qui nous tombe dessus. Ça n'a toutefois rien d'anormal dans le sens où des collisions et des démâtages, ce n'est pas quelque chose d'exceptionnel. Le démâtage (de Samantha Davies) est arrivé dans des conditions extrêmement violentes et c'est vraiment dommage. Les deux collisions sont des questions de système AIS que les pêcheurs devraient avoir en route mais ça reste très aléatoire. Ça fait effectivement beaucoup de collisions, mais on demeure dans quelque chose d'assez normal.

A LIRE AUSSI:

Dominique Wavre, une passion millésimée



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction