Vendée Globe
Au cœur de la course

Servane Escoffier, pilier de Louis Burton

Ce mercredi matin, elle a été réveillée par l'annonce de la collision entre Bureau Vallée et un chalutier. Servane Escoffier, compagne de Louis Burton, nous raconte sa journée.


Mardi soir, elle s’est couchée avec des nouvelles rassurantes : le skipper de Bureau Vallée venait de s’extirper de la dorsale pour retrouver des vents plus forts, le temps de la remontée dans le classement était venu. C’était sans compter sur une collision avec un chalutier à 3 heures du matin, au large de Lisbonne. La compagne de Louis Burton a été la première à apprendre la nouvelle, en tant que responsable du projet. « Lorsque j’ai décroché, il était très clair dans sa tête. Il venait d’avoir un choc émotionnel mais il était très lucide car il était réveillé », témoigne Servane Escoffier. « Pour moi, c’était déstabilisant, c’est toujours déstabilisant, mais après j’ai repris mes idées et j’ai prévenu l’organisation de la course. » Le deuxième coup de fil était pour Nelson, le frère de Louis Burton, qui s’occupe de la communication. « Depuis, j’ai eu Louis 6 ou 7 fois au téléphone, explique Servane Escoffier. Alors que depuis le début de la course, je ne lui avais parlé qu’une fois pendant une minute ! » Elle attend un autre coup de fil de Louis Burton, ce mercredi soir.

 

Louis Burton poursuit la course, coûte que coûte

 

Servane Escoffier est une navigatrice expérimentée, elle a rencontré le père de son fils pendant la Route du Rhum 2010. Déjà, lors de cette course au large, le skipper de Bureau Vallée avait vécu une collision avec un chalutier. Son voilier avait été endommagé – bout-dehors brisé en plusieurs morceaux, grand spi déchiré, bôme déboîtée, trou dans le pont arrière bâbord - mais là aussi, il avait décidé de terminer la course. Alors, forcément, lorsque Louis Burton lui a confié sa volonté de repartir réparer aux Sables, afin de terminer son premier Vendée Globe, elle n’a pas été surprise : « Pas du tout, pas venant de lui ! Il avait cette option en tête dès le début. » Au lever du jour, Louis Burton a pris des photos des dégâts pour les transmettre à son équipe technique. Son hauban est endommagé à trois endroits différents. « C’est difficile de donner des conseils quand on n’est pas sur l’eau, explique-t-elle. Je peux l’aider à la réflexion, lui demander des informations techniques et en discuter avec lui. » Louis Burton doit maintenant réparer son bateau et repartir en course avant le 20 novembre, à 13h02, afin de respecter le règlement de la course. « S’il arrive jusqu’aux Sables, mesure prudemment Servane Escoffier. Comme son voilier est endommagé, il ne peut pas virer de bord. » La collision a eu lieu sur bâbord. « Louis est très déterminé, il sait que cela va être compliqué mais il a décidé d’essayer d’aller jusqu’au bout », nous confie Servane Escoffier. Tout près d’elle son jeune enfant la réclame, si tout se passe bien le jeune Lino reverra son père ce week-end aux Sables d’Olonne.
 



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction