Vendée Globe
Au cœur de la course

Javier Sansó, la passion comme énergie

Mots clés : , , ,

PORTRAIT : Le tout jeune papa de 43 ans est présent sur l’épreuve pour la seconde fois. Javier Sansó (Acciona 100% Eco Powered), doté d’un bateau de toute dernière génération, sera une des interrogations de cette 7e édition.


Crédits photo : Jesús Renedo/Acciona

Pour quitter son île sans perdre son âme, le Majorquin a choisi le bateau depuis sa prime jeunesse. Brises thermiques et tramontane le faisant tournoyer dans les parages des Baléares. Mais la Méditerranée, en large bidet parfois saturé d’effluves de crème solaire, ne suffisait pas à ses envies de grands airs. Le plus sain rencontré étant sans nul doute celui d’une navigation initiatique et inspirée autour de l’Antarctique.


Javier Sansó était présent sur le Vendée Globe il y a douze ans pour une nouvelle virée autour du glaçon. Mauvaise pioche. Son Old Spice n’étant plus en odeur de sainteté avait perdu l’un de ses safrans : « Il y a beaucoup de choses qui se sont passées depuis douze ans. Mais sans cette première expérience, je pense que je ne serais pas là cette saison. Mais cela n’a pas été une obsession car en général, en avoir, c’est souvent négatif ».


Après de nombreuses courses en équipage ou en double comme deux Jacques Vabre et une Barcelona World Race avec des résultats honorables, voici l’Espagnol à la barre d’un engin taillé pour de nouvelles ambitions. Avec le soutien du groupe Acciona, son 60 pieds écologique lui a demandé de nombreux sacrifices pendant près de deux ans : « Cela a pris longtemps car il y avait quelques exigences. D’abord, il fallait que le bateau fonctionne uniquement avec des énergies renouvelables. C’est la recherche-développement qui était le plus important, avant même la compétition. Ce fut très dur. Plus pour ma petite famille. Mais c’est mon job. Un investissement de tous les moments. Il y avait surtout pas mal de problèmes pour respecter fondamentalement la jauge et les règles de l’IMOCA. Il reste maintenant et enfin le plus important, les trois mois autour de la planète ».


Pile poil


Acciona 100% Eco Powered mis à l’eau l’été dernier est donc le premier bateau dans l’histoire du Vendée Globe n’utilisant aucun carburant fossile. Pile poil au goût du jour. L’électricité du bord sera ainsi fournie par trois sources. Éolienne, hydrodynamique et solaire. Si toutefois soleil et vent n’étaient pas au rendez-vous, un pur hasard sur un tel parcours, une pile à hydrogène prendra le relais. L’Ibère en est très fier : « Le bateau est spectaculaire. Ce qui se fait de mieux. N’ayant ni occulté la partie performance ni la partie architecturale, il est capable de faire n’importe quel résultat. Et puis, nous avons nos petits secrets. Au niveau des appendices, nos tests en bassin de carène nous ont prouvé que nous étions dans le vrai. Après, c’est une histoire d’homme, de bateau et de mer ».


Plaisir


Cela dit, rien n’est simple. Javier Sansó sait qu’il part pour plusieurs semaines à se déplacer à quatre pattes à l’intérieur de sa fusée blanche et rouge, l’engin le plus bas sur l’eau de tout le plateau. Son moteur autorisé par les règles de classe sera le plaisir : « J’adore la navigation, la compétition et le fait d’être tout seul à bord. Dès fois je suis plus en solitude à terre. On exige tellement de soi-même, pendant les études, la construction et la course que cela devient presque un plaisir. La peur sera ma limite. Pas pour moi physiquement mais pour le bateau en premier. Pousser l’engin dans l’extrême c’est usant et on ne sait pas toujours combien de temps tenir. Cinq minutes ou vingt heures ».


Lorsqu’on lui parle des conquistadors et autres découvreurs, l’Espagnol reste humble. Quoi qu’il arrive, sa quête n’aura rien d’une véritable aventure : « Ils ne savaient pas ce qu’il y avait derrière l’horizon. Nous, on a tous les moyens technologiques pour savoir où on est. Électronique et liaisons satellitaires. Avec qui plus est, les hélicoptères pour venir nous chercher en cas de problèmes ».
Très superstitieux, Javier Sansó souhaite terminer l’épreuve. Le mieux placé possible. Apparemment, il en a la conviction.
 



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction