Quelle météo pour le départ de la Solitaire URGO Le Figaro ?

Ce dimanche a lieu le départ de la 48e édition de la Solitaire du Figaro, "La Solitaire URGO Le Figaro". Après le prologue organisé à Bordeaux samedi après-midi, place au grand départ à 14h30 depuis Pauillac, dans l’estuaire de la Garonne.


Cyrille Duchesne - Meteo Consult

De bonnes conditions météo ce dimanche pour le départ à Pauillac

Les conditions météo s’annoncent clémentes ce dimanche sur Pauillac. Mais les nuages seront abondants avec un très faible risque d'averse et une température de l’ordre de 19°C en ce début d’après-midi.

Une petite brise de nord-ouest de 10 nœuds permettra à la flotte des Figaro Bénéteau 2 de s’élancer à bonne allure vers l’entrée du golfe de Gascogne. Avec un vent qui viendra de l’avant du voilier, il leur faudra tirer des bords pour atteindre le Verdon et mettre le cap sur Arcachon.

 

Une 1ère étape modifiée

En raison d'un fort coup de vent - plutôt inhabituel pour la saison - attendu en Manche et dans le nord-Gascogne entre lundi soir et mardi, les organisateurs de la course ont pris la décision de raccourcir la 1ère étape de La Solitaire. Ainsi, au lieu de se diriger vers la pointe bretonne, les voiliers vont se diriger vers le Cap Ferret avant de remonter vers l'île de Ré. Une fois ce passage effectué, les bâteaux prendront la direction de Gijon, en Espagne pour la 1ère arrivée.

La Solitaire URGO Le Figaro 2017 c’est :

-        3 étapes

-        500 milles à parcourir et un sprint de 150 mille : 1 700 milles en 3 semaines !

-        43 coureurs

-        9 amateurs : 8 hommes et 1 femme

« Cette catégorie a toujours existé même si elle n’avait jamais été vraiment formalisée. La mixité entre professionnels et amateurs est intéressante. Ce qui fait la force de La Solitaire URGO Le Figaro, c’est justement de réunir un panel assez large de personnes sur la ligne de départ. La course n’est pas que stratégie sportive. C’est également de belles histoires de vie », rappelle Francis Le Goff, le directeur de course. « Pour être considéré comme amateur, il ne faut pas participer à l’ensemble des courses de la classe et ne pas être classé au World Sailing. Sont considérés comme amateurs ceux qui n’ont pas fait de la voile leur métier à plein temps », poursuit Francis Le Goff, qui précise que les amateurs doivent néanmoins « trouver le temps de participer aux régates de préparation pour se qualifier et prouver qu’ils sont capables de mener un bateau en solitaire sur les quatre étapes de la course. Ce n’est pas toujours évident pour eux ils ne font pas la course au rabais mais souvent, ils ont quelques difficultés à réunir des fonds et n’ont pas de préparateur. La course ne s’arrête jamais pour eux entre les étapes ».

- la gente féminine sera représentée par 6 femmes cette année, un record depuis la création de la course ! Bonne chance à elles : Sophie Faguet, Mary Rook, Justine Mettraux, Cécile Laguette, Alexia Barrier et Nathalie Criou.

Et parce que la Solitaire est une course résolument internationale, 6 nations seront représentées cette année avec la participation de 3 Anglais, 1 Tchèque, 1 Turc, 1 Suissesse, 1 Franco-Américaine et 36 Français et Françaises.

Verdict dans environ 3 semaines ! Que le ou la meilleur(e) gagne !

 

A lire aussi :

Un grand cru 2017 pour La Solitaire URGO Le Figaro !

La Solitaire URGO Le Figaro 2017 : découvrez le programme



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction