Manu et Vincent Boulogne sur le podium de la Saint Barth Cata Cup

Mots clés :

Le rideau est tombé sur la cinquième édition de la Saint Barth Cata Cup, qui a réuni passionnés et champions du 14 au 18 novembre derniers dans des conditions idylliques. Les Français Manu et Vincent Boulogne terminent 3èmes.


Crédits photo : Laurent Benoît

L’alizé, qui a soufflé tous les jours entre dix et 15 nœuds a permis aux 57 Formule 18 inscrits de s’affronter dans des conditions idéales sur les six courses côtières, dont un tour de l’île. Il aura fallu attendre la dernière régate pour connaître les vainqueurs de cette cinquième édition. Si les Portoricains Kiké et Kéki Figueroa (Avis2) menaient la danse avant la dernière journée de course, les Américains John Casey et Dalton Tebo (St Barth Properties) n’étaient pas loin derrière et pouvaient encore espérer tirer leur épingle du jeu. En remportant la manche matinale dans 15 nœuds de vent, ces derniers ont réussi à revenir au contact des Portoricains, sans pour autant réussir à les dépasser au classement général. Au final, Kiké et Kéki Figueroa s’imposent grâce à une bonne performance l’après-midi. « Dans la procédure de départ, nous n’avons pas lâché d’une semelle Casey. Après un bon départ, nous avons gardé un œil sur lui, mais de loin, nous avons d’abord fait notre course. On a vu qu’il allait aller vite mais c’est sur la fin de la régate que nous avons choisi de revenir au contact pour la marquer », a commenté Kiké Figueroa, qui en a profité pour confirmer sa volonté de revenir à Saint Barth pour la prochaine édition.

 

Les frères Boulogne sur le podium

 

Côté français, Manu et Vincent Boulogne (Intendant Villa Service) montent de justesse sur la troisième marche du podium, au détriment des Grecs Iordanis Paschalidis et Dyrssen Gustav (Tropical Hotel). 17ème à la bouée au vent lors de la dernière régate, Manu et Vincent Boulogne ont du se surpasser pour arracher ce podium. « Nous n’avions que deux solutions, soit se surpasser, soit faire du tourisme. Comme il y avait du vent, on avait une chance de gagner. On a donc décidé de s’arracher. Le long bord de spi a été magique. A la marque sous le vent, nous étions revenus à la sixième place. Nous avons réussi à mettre assez d’adversaires entre nous et notre concurrent direct, Iordanis Paschalidis », a expliqué Manu Boulogne. « Nous sommes satisfaits, car d’année en année, le niveau monte sur la Saint Barth Cata Cup. Cette année, la qualité et les conditions des raids on fait venir de nombreux équipages talentueux. Sur le papier, dix équipages pouvaient prétendre à la victoire ».

 



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction