Windsurf et Kitesurf : le menu des JO en débat

Mots clés : , , ,

Les Hautes instances de la Fédération internationale de voile, l’ISAF, sont réunies à Dublin, en Irlande. Les cadres doivent statuer sur l’avenir du windsurf et du kitesurf olympiques.


crédits photo: Jean-Marie Liot / DDPI / FFVoile

Le 6 mai dernier, le kitesurf a fait son entrée au programme des jeux olympiques, au détriment du windsurf. Mais la planche à voile n’a pas dit son dernier mot, « Ce n’est pas une bonne idée de remplacer de manière aussi brutale le windsurf par le kitesurf, regrette Jean-Pierre Champion, président de la Fédération française de voile. Donc, nous nous orientons vers un compromis. »


Une médaille pour deux équipes

 

La solution des équipes mixtes, kitesurf et windsurf, est envisagée. « Mais la formule d’une médaille pour deux équipes n’est pas astucieuse car cela augmente le coût des équipes ce qui est délicat pour plusieurs nations, remarque le président de la Fédération française de voile. Et nous avons un contingent d’athlètes à respecter. » Le contingent pour la voile est de 380 athlètes et le CIO aimerait se limiter à un total de 10 000 athlètes. « Mais on dépasse toujours ce quota, explique Jean-Pierre Champion. Dans ce contexte, j’imagine mal le CIO ajouter des athlètes en voile. »


Le kite pour les hommes, la planche pour les femmes

« Il y a pas mal de soutiens pour cette solution, observe Jean-Pierre Champion. D’autant que jusque-là, le kitesurf est une pratique essentiellement masculine dans de nombreux pays. » Cette idée a été proposée par les Polonais, grande nation de windsurf. « Cela permettra au kitesurf de faire ses premiers pas aux JO, explique le responsable français, car je n’envisage pas une marche arrière de la fédération internationale. »


L’option de la disparition olympique du windsurf

« La disparition olympique du windsurf ne changerait pas complètement les compétitions puisque le championnat du monde junior ISAF restera tel quel, détaille Jean-Pierre Champion. Mais ce championnat est justement une antichambre des jeux puisqu’ils sont sur le même format. » Au lieu de poursuivre un parcours de compétition dans une discipline qui n’aurait pas d’avenir olympique, les jeunes champions passeraient donc directement au kitesurf. « Cette disparition changerait également l’image de la planche à voile, cela pourrait faire évoluer les planches – plus simples, plus accessibles au grand public, envisage Jean-Pierre Champion. Nous sommes aussi très attachés à cette pratique de loisir qui est une porte d’entrée simple et sans risque sur le monde de la voile. » Mais Jean-Pierre Champion croisera tout de même les doigts jusqu’au 10 novembre au soir, jusqu’à la décision de la Fédération internationale de voile (ISAF).
 



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction