Des images exceptionnelles d'une espèce rare de baleine
24/07 17:15

Des scientiques du New England Aquarium aux Etats-Unis s'intéressent de très près à une espèce de baleine mal connue : le rorqual d'Omura.

Ils ont eu la chance de l'observer au large de Madagascar où vit une population importante de cette espèce. Salvatore Cerchio qui a reperé un rorqual d'Omura adulte et bébé, et a immortalisé cette rencontre.
Il est très difficile de repérer ces baleines qui sont de petite taille (une dizaine de mètres environ) et recrachent peu d'eau par leur évent.

Cette vidéo exceptionnelle vient compléter les données collectées par l'Aquarium dans le but de mieux connaitre cette espèce menacée afin de la protéger au mieux.



A lire aussi :
Vidéo : une baleine bleue allaite son petit
Observer les baleines à bosse sur la côte Pacifique colombienne

Un mégayacht polaire pour Crystal Cruises
24/07 14:22

Les croisiéristes rivalisent d'imagination pour créer les plus beaux bateaux de croisières au monde, toujours plus performants et équipés les uns que les autres. Crystal Cruises a annoncé l'arrivée d'un nouveau paquebot : le Crystal Endeavor, un mégayacht polaire pour des croisières au pôle Nord et au pôle Sud. Il suivra également la migration des baleines sur les côtes américaines et européennes, pour tous les amateurs de whale-watching.

Ce yacht pourra accueillir 200 passagers, possèdera 2 héliports, deux sous-marins sept places capables de descendre à près de 4 000 de profondeur, des zodiac et des jet ski, un spa, un théâtre... Les chambres seront toutes ultra luxe et le yacht proposera même deux immenses suites avec jacuzzi extérieur, salle de sport et véranda privative. Le tout pour une longueur de 183 mètres, un poids de 25 000 tonnes.

Le Crystal Endeavor parcoura également faire escale dans les îles tropicales de l'Atlantique et du Pacifique.

Ce monstre des mers devrait prendre la mer en août 2018 en Allemagne et les réservations débuteront au cours de l'année 2016.


A lire aussi :
Salon du tourisme : quelle tendance pour les croisières ?
Un yacht futuriste, entre Star Wars et Star Trek
 

 

Venez surfer la plus grande vague artificielle du monde !
24/07 10:36

Le WAVE CLUB de SPLASHWORLD® PROVENCE vous propose depuis le 2 avril de surfer Da WAVE : la plus grande vague artificielle du monde, haute de 3 mètres ! Homologuée par le Guinness World Records, la vague est accessible aux apprentis comme aux meilleurs riders. En journée, DA WAVE permet aux débutants de sʼinitier au bodyboard et au flowboard, et de connaître leurs premières sensations de glisse. En nocturne, place aux démonstrations mises en son et lumière avec des sessions dʼinitiés et de riders professionnels.

Pour l'occasion, le WAVE CLUB de SPLASHWORLD® PROVENCE est dans l'ambiance balinaise avec un restaurant thématique, une décoration immersive et une vue "plongeante" sur la vague. La nuit tombée, musique et cocktails au programme. De quoi passer de très bons moments cet été : le WAVE CLUB est ouvert jusqu'au 30 octobre !


A lire aussi :

Des vagues artificielles, et écolo, pour surfer en toute liberté
Vidéo : plongez sous les vagues de Tahiti

Vidéo : à la recherche du grand frisson... Ils l'ont trouvé !
24/07 07:23

Comme de nombreux touristes, ces deux jeunes gens devaient être à la recherche de sensations fortes, et ils n'ont pas été déçus. 

En Afrique du Sud, plusieurs organismes proposent d'aller en pleine mer observer les requins blancs en descendant dans une cage à moitié immergée, équipé d'une combinaison et d'un masque. L'équipage à bord attire les squales avec de la nourriture, permettant ainsi aux touristes d'observer l'animal au plus près.

Le jeune homme a filmé leur expérience grâce à une caméra sous-marine et ils ont pu observer un requin blanc de plusieurs mètres de près, de très près...


 



A lire aussi :

Nager avec les squales : "cap" ou "pas cap" ?
Vidéo : face à face avec... un requin-baleine !
 

Biodiversité : 20 nouvelles réserves ajoutées à la liste mondiale de l'UNESCO
23/07 17:18

Suite à une réunion du Conseil international de coordination du programme de l'UNESCO sur l'Homme et la biosphère, le nombre total de sites atteint 669 répartis dans 120 pays. Dix extensions de réserves de biosphère ont également été approuvées.

- Canada : le parc de Tsa Tué (province d'Alberta) qui comprend le dernier lac arctique vierge, le Grand Lac de l'Ours, qui abrite une importante faune sauvage,ainsi que le paysage morainique de Beaver Hills.

- Europe : l'île de Man (Royaume-Uni) en mer d'Irlande, dont les fonds marins sont riches en biodiversité, la zone du fleuve Tage au Portugal où vivent de nombreuses espèces protégées, les Fajas de l'île de Sao Jorge, dans l'archipel portugais des Açores dont les falaises sont recouvertes de prairies, de tourbières et de broussailles ainsi que le bassin hydrographique du Po en Italie.

- Amérique latine : l'île mexicaine de Cozumel, au large des côtes caribéennes au sud-est du pays, a été sélectionnée pour ses mangroves et ses écosystèmes marins et terrestres. Au Pérou, le Gran Pajaten, une région de hautes altitudes de la Cordillère centrale, qui abrite de nombreuses espèces endémiques comme le singe laineux à queue jaune, est désignée réserve de biosphère de l'Unesco.
Enfin la zone de La Hotte au sud-est d'Haïti, dont la diversité biologique est exceptionnellement riche.

Le Programme de l'UNESCO sur l'Homme et la biosphère créé au début des années 70 vise à améliorer les relations entres les habitants de la planète et leur environnement naturel, et veut favoriser un développement durable.


A lire aussi :

Les îles Eparses au patrimoine mondial de l'UNESCO ?
L'Unesco s'inquiète de la dégradation d'un galion espagnol

Vidéo : face à face avec... un requin-baleine !
23/07 14:24

Alors qu'elles étaient en train d'admirer les fonds marins au large des Philippines, deux jeunes femmes ont eu la surprise de se retrouver nez à nez avec un requin-baleine, qui est tout de même considéré comme le plus grand poisson vivant sur Terre avec ses 20 mètres de long et ses 34 tonnes.
S'il est impressionnant, il est inoffensif et se nourrit de plancton et d'algues.

Les deux plongeuses ont réussi à garder leur sang froid malgré la proximité avec l'animal.

Découvrez la vidéo de cette rencontre incroyable :



A lire aussi :
Insolite : Adopter un requin-baleine
Les attaques de requins en hausse en 2015
 

Les plastiques, "premiers prédateurs" des océans
23/07 10:19

Avec l'aide de centaines de bénévoles, l'ONG a mené en 2015 ce premier recensement des déchets qui polluent plages, littoraux, océans et fonds marins, dans le cadre d'une initiative visant à collecter et à analyser des données à l'échelle européenne.
"Chaque jour, 8 millions de tonnes de déchets finissent dans l'océan. 80% de la pollution qui touche nos mers est d'origine terrestre et issue de l'activité humaine, avec des répercussions terribles sur la biodiversité et l'ensemble de notre environnement", souligne le président de Surfrider Foundation Europe, Gilles Asenjo, dans un communiqué. Le plastique constitue "plus de 80%" des déchets sur la plupart des cinq sites analysés, constate l'ONG.

Sur la plage de Burumendi, à Mutriku (Espagne) par exemple, 96,6% des 5.866 déchets collectés sont du plastique et du polystyrène.
A Anglet (Pyrénées-atlantiques), sur la plage de La Barre, le plastique et le polystyrène représentent 94,5% des 10.884 déchets collectés.

Outre des morceaux de plastique, les bénévoles ont ramassé sur ces différents sites des cordages et filets, des mégots, des emballages alimentaires, des couvercles et bouchons, des bouteilles en verre et en plastique, des emballages de confiserie, des sacs plastique, des "déchets sanitaires" (couches...)...

Pour chaque site, Surfrider a dressé une liste des dix principaux déchets collectés. "À ce stade, il s'agit de premières indications qui nous donnent un aperçu des statistiques européennes", souligne M. Asenjo. "De la Bretagne au Pays Basque, les déchets plastiques humains sont clairement les premiers prédateurs de l'océan", ajoute-t-il. Car à la différence du bois ou du carton, "les matières plastiques mettent plusieurs centaines d'années avant de disparaître". "Et quand elles ne sont pas sous nos pieds à la plage, elles sont ingurgitées par les animaux marins qui s'en étouffent, sans parler des substances toxiques qu'elles déversent et dans lesquelles nous nous baignons ou de leur possible intégration au sein de la chaîne alimentaire", ajoute-t-il.


A lire aussi :

Une pollution aux déchets plastique incontrôlable
Pollution : micro-plastiques, un danger pour les mollusques

Championnats de France de SUP Race à Hossegor le 30 octobre prochain
23/07 07:21

Cette 7e édition des championnats de France de SUP a été avancée de deux semaines à cause des Mondiaux ISA qui se tiendront aux Fidji du 12 au 20 novembre 2016 et auxquels la France participe.

Cette année, les championnats se dérouleront du 30 octobre au 1er novembre, à Hossegor, dans les Landes. Selon les conditions météo, les épreuves pourront avoir lieu dans l'océan ou dans le lac.

C'est la première fois qu'Hossegor accueille ces championnats. 
Les éditions précédentes :
2010 : Anglet (pays basque)
2011 : Biarritz(pays basque)
2012 : Presqu'île de Crozon (Bretagne)
2013 : Canet en Roussillon (Languedoc Roussillon)
2014 : Presqu'île Quiberon (Morbihan)
2015 : Ste Maxime (Var)


A lire aussi :
Hossegor, la Mecque du surf en France
Rendez-vous en novembre aux Fidji pour les mondiaux de SUP

Ces choses que l'on ne sait pas sur les débris marins
22/07 17:06

Nos mers, nos océans, nos rivières... tous ces espaces sont envahis de déchets, plastiques ou autres, à cause du comportement humain sur mer mais aussi sur terre. Sacs en plastique, mégots, bouteilles en verre, papiers... La liste est longue. Mais que sait-on vraiment à propos de cette pollution marine ? Elle est mauvaise pour l'environnement marin mais qu'en est-il de la santé humaine ? Combien de temps un débri met-il à se décomposer ? 

Autant de questions auxquelles l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA) répond, sur ces choses que l'on ignore à propos des débris marins.

- Les déchets ne restent pas au même endroit.
Certains coulent, d'autres flottent. Pour ceux-là, ce sont les courants qui les transportent et parfois un verre en plastique peut traverser la planète entière selon les courants. Il est donc difficile de définir des lieux de pollution précis.

- Les déchets sont de plusieurs formes
Ce ne sont pas que des canettes de soda ou des mégots de cigarettes... Les navires abandonnés ou les vieux filets de pêche sont considérés comme des déchets marins, et sont dangereux eux aussi.

- La pollution marine ne concerne pas que les poissons
Il faut penser à une plus grande échelle : environnement, pêche, économie, santé, sécurité... Humains, petits poissons ou baleines bleues, tous sont concernés.

- De nombreux organismes luttent contre la pollution marine
Le Programme de lutte contre les débris marins de la NOAA tente de réduire et d'empêcher la pollution marine dans le monde entier. De nombreux organismes à travers le monde (associations locales, ONG, universités, industries...) se mobilisent.

- Le matériel de pêche se recycle
Les engins de pêche et autres accessoires comme les filets sont un danger pour la faune et la flore locale mais également pour la navigation. La NOAA a développé un programme pour encourager les marins, les pêcheurs... à déposer leur vieux matériel dans des bases prévues à cet effet afin qu'il soit recyclé. Une tonne de filets recyclée peut alimenter une maison en électricité pendant 25 jours !

- Les débris marins peuvent blesser ou tuer les animaux
Les petits débris sont souvent confondus avec de la nourriture pour les animaux qui s'étouffent avec. Pour les plus gros déchets comme les filets ou les caisses de pêche, les animaux marins peuvent se retrouver piégés à l'intérieur et/ou se blesser.

- Ne pas sous-estimer les petites actions
Essayer de réduire les déchets que nous produisons, préférer les produits réutilisables à ceux à usage unique, recycler autant que possible, se joindre aux efforts de sa ville dans le tri des déchets et les diverses actions environnementales, garder les rues, trottoirs, etc. vides de déchets car ils finissent par atterir dans nos mers et nos cours d'eau.


A lire aussi :
Pollution : micro-plastiques, un danger pour les mollusques
Une pollution aux déchets plastique incontrôlable

Un paquebot ultra luxueux prévu pour le marché chinois en 2017
22/07 14:27

La compagnie de croisière de luxe "Norwegian Cruise Line" va taper fort pour l'été 2017 avec la sortie de son nouveau paquebot : le "Norwegian Joy". Un monstre des mers long de plus de 300 mètres, pouvant accueillir plus de 4 000 passagers. Mais ce n'est pas tant sa taille qui impressionne, mais plutôt ses équipements.

Spécialement conçu pour le marché chinois, Norwegian Joy réunira tous les "indispensables" pour une croisière de luxe : hébergements VIP, suites de luxe, casino, piscines, bars et restaurants, boutiques de luxe, salles de spectacles... Mais ce qui fera la différence avec le reste de la flotte de la compagnie, et des autres compagnies, sont les activités improbables qui pourront être pratiquées à bord. Le paquebot sera équipé d'une piste de karting sur deux étages, une salle d'observation avec vue à 380°, des expériences de réalité virtuelle, des simulateurs, des auto tamponneuses, des salles de jeux, des toboggans de 100 m de long, un parc arboré... Si vous êtes intéressés, mieux vaut prévoir au minimum 3 semaines pour pouvoir profiter de toutes ces installations incroyables.

Découvrez la vidéo de présentation du Norwegian Joy :

 



A lire aussi :
Le Titanic II prendra la mer en 2018
Les tendances 2016 de l’industrie de la croisière

 

 

 

 

Vidéo : il surfe accompagné... de son chat !
22/07 10:38

Boomer, un chat tigré de 11 mois, adore grimper sur la planche de surf de son maître et partir en balade sur l'eau avec lui. Dès tout petit, son maître l'a attiré sur sa planche avec des croquettes afin de l'habituer à l'eau, et à la planche de surf.

Aujourd'hui, le chat monte de lui-même sur la planche et s'installe au bout, profitant des moments de glisse avec son "papa".



A lire aussi :
Une planche de surf... en or 24 carats
Vidéo : un drôle de compagnon de surf...

 

 

Cybelle Planète a besoin d'écovolontaires pour ses expéditions en Méditerranée !
22/07 07:11

En 10 ans, c'est la première fois que la Mission Cétacés et Biodiversité en Méditerranée manque d’écovolontaires. Cybelle Planète a besoin d'aide pour continuer à étudier les animaux du large et récolter des données pour pouvoir les protéger.

L'association recherche donc des volontaires pour embarquer à bord du Avocet of Ryme et partir à la rencontre des cachalots, rorquals, dauphins, tortues, raies Manta, … et en apprendre beaucoup sur leur comportement, les observer dans leur milieu naturel.

A savoir que la participation aux missions est déductible d’impôts à 66% pour les particuliers. La venue à plusieurs entraine une réduction de 5% sur le tarif de votre mission.

Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à contacter Cybelle Planète par téléphone au 04 67 64 25 60 ou par mail à info@cybelle-planete.org pour toute information complémentaire.


A lire aussi :
Des expéditions d’écovolontariat en mer Méditerranée avec Cybelle Planète
Ocean One : un humanoïde pour explorer les profondeurs des océans
 

 
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Recevez la newsletter tous les jeudis