Pourquoi y a-t-il peu d’orages de chaleur sur nos côtes en été ?

Mercredi 10 juillet 2013 à 17h56


En cette période estivale, les orages sont fréquents en fin de journée sur nos montagnes et dans les arrière-pays tandis qu’ils sont plus rares sur nos côtes. Pour que les orages se développent, il faut une masse d’air surchauffée au niveau du sol, surplombée d’une masse d’air plus fraîche en altitude. Sur nos littoraux, la mer a pour effet de tempérer la masse d’air en surface, notamment lorsque les brises se mettent en place et font plafonner les températures. Ainsi, l’air n’est pas suffisamment réchauffée pour permettre à la masse d’air de s’instabiliser. Les orages ne peuvent donc éclater sur le littoral. On note tout de même 10 à 15 jours d’orages en Méditerranée entre juin et septembre. Ces orages se produisent surtout en fin d’été, période où la mer et la plus chaude.
Sur le nord de l’Atlantique et la Manche, les orages sont rares en été(6 à 8 jours seulement entre juin et septembre) car les flux maritimes dominent et nos littoraux ne sont pas suffisamment réchauffés pour que des orages de chaleur se forment. Sur la côte Aquitaine, les orages deviennent plus fréquents (entre 12 et 18 jours en période estivale). Ils se produisent généralement lorsque le vent vient de terre et qu’une masse d’air chaud et instable remonte de péninsule ibérique vers les plaines du sud-ouest. En revanche, lorsque les brises de mer s’établissent, les orages ne concernent que l’arrière-pays.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction