Soleil et chaleur, attention aux hydrocutions !

Mercredi 10 juillet 2013 à 05h50

Le beau temps et les fortes chaleurs sur nos côtes sont propices aux joies de la plage. Pour les premiers estivants, prudence tout de même si vous voulez vous jeter directement à l’eau, les températures restent fraîches et vous pourriez bien risquer une hydrocution.


Crédits photo: GERARD JULIEN / AFP

Sur nos côtes, les températures resteront très élevées jusqu’au week-end du 14 juillet. C’est notamment le cas depuis le pays nantais jusqu’à la côte basque, et sur l’ensemble des rivages méditerranéens. Malgré ce soleil généreux, la température de l’eau reste encore faible pour une mi-juillet sur l’hexagone. Cela s’explique par l’inertie inhérente à l’océan, qui répercute plus tardivement des conditions météo à un instant T. Il faudra donc attendre quelques semaines pour que l’Atlantique comme la Méditerranée retrouvent des valeurs de saison.


Actuellement, vous relevez 17 à 20°C dans le golfe de Gascogne, pour une moyenne à cette époque de l’année plus proche des 20 à 23°C. Ce déficit sera peu à peu comblé si le beau temps se maintient. En Méditerranée, le mistral qui a soufflé durablement début juillet a empêché les températures de l’eau de progresser significativement. Certaines années, la Grande Bleue atteint les 27°C en juillet en Corse, contre 21 à 23°C cette année.


La différence sera donc significative avec le bord de mer, puisqu’il fera toujours 30 à 35°C sur les côtes charentaises et aquitaines, et une trentaine de degrés à proximité de la Méditerranée. En cas de baignade trop précipitée, le choc thermique peut provoquer une hydrocution, voire un arrêt cardiaque.

 

LIRE AUSSI:

Le baromètre des plages
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction