L'UE veut protéger les stocks de thon rouge

Mardi 28 mai 2013 à 15h26

Mots clés : , ,


La Commission européenne a annoncé lundi qu'elle mettrait tout en oeuvre pour protéger le stock de thon rouge et veillera à ce que le plan de pêche décidé pour 2013 soit strictement respecté.


"Toutes les mesures nécessaires sont prises pour assurer le respect intégral des nouvelles dispositions (sur la pêche au thon rouge) et, en fin de compte, le succès du plan de reconstitution et la viabilité de ce stock sur le long terme", a indiqué la Commission dans un communiqué.
 

Sous la coordination de l'Agence européenne de contrôle des pêches (AECP) et des Etats membres concernés (Espagne, France, Italie, Grèce, Portugal, Malte et Chypre), Bruxelles va ainsi dépêcher "un nombre important d'inspecteurs, de navires et aéronefs de patrouille" pour contrôler les pêches.
 

La Commission européenne va également surveiller les captures et analysera les données recueillies par le système de surveillance des navires (système de contrôle par satellite) "de manière constante" afin de s'assurer que toutes les règles, en particulier les quotas de chaque navire, sont parfaitement respectées.
 

La principale campagne de pêche au thon rouge en Méditerranée et dans l'Atlantique est pour l'année 2013 a débuté dimanche et doit se poursuivre jusqu'au 24 juin. Les navires de l'UE sont autorisés à prendre un peu plus de 7.548 tonnes de thon rouge pour l'année 2013.
 

La pêche du thon rouge est réglementée par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (Cicta), à laquelle appartiennent l'UE et ses États membres. Lors de sa dernière réunion annuelle en novembre 2012, la Cicta a adopté un plan pluriannuel renforcé de reconstitution du stock de thon rouge. Ce plan renforce la gestion durable du stock et introduit un certain nombre de nouvelles mesures de contrôle.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction