Hydroliennes : l'appel d'offres se définit

Samedi 4 mai 2013 à 08h32


La France devrait lancer en 2015 ou 2016 un appel d'offres pour des grands parcs d'hydroliennes, ces turbines marines produisant de l'électricité à partir des courants, a proposé un rapport sur les énergies marines rendu public vendredi.


Le rapport, réalisé par les administrations des Ministère de l'Energie, des Transports et du Redressement productif, et remis mi-avril au gouvernement, suggère de lancer ce premier appel d'offres pour des "fermes commerciales de typiquement 300 à 500 mégawatts".


Ces parcs de plusieurs centaines de machines, dont la taille proposée est similaire aux premiers grands parcs éoliens en mer attribués l'an dernier dans la Manche et l'Atlantique, seraient ensuite construits au cours de la période 2016-2020.


En attendant, le rapport propose de lancer au cours du troisième trimestre 2013 un appel à manifestation d'intérêt pour construire des fermes pilotes dans trois zones propices: le raz Blanchard et le raz Barfleur, au large du Cotentin, ainsi que le passage du Fromveur, au large du Finistère.


Ces trois parcs "de 5 mégawatts minimums", qui bénéficieraient d'un tarif d'achat bonifié, seraient eux construits en 2014-2016, suggère le rapport.


La France est derrière le Royaume-Uni le pays d'Europe avec le plus grand potentiel dans l'énergie hydrolienne. Plusieurs grands groupes industriels tricolores (DCNS, Alstom, EDF, GDF Suez...) se sont positionnés sur le créneau, qui a jusque-là plutôt été développé par des entreprises britanniques ou irlandaises.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction