STX Finlande : suppression de 700 postes

Lundi 16 septembre 2013 à 16h22


Le constructeur naval finlandais STX Finlande a annoncé ce lundi la suppression de 700 postes d'ici juin 2014 et l'arrêt progressif de ses activités à Rauma (sud-ouest).

 

Ces mesures font partie de la réforme structurelle mise en place pour "assurer le futur de l'industrie navale en Finlande", a expliqué STX Finlande, filiale du sud-coréen STX. L'entreprise va concentrer ses activités en Finlande à Turku, à 80 kilomètres au sud de Rauma. "Le chantier naval de Turku est capable de construire tous les types de navires. La restructuration ne limitera pas l'offre de la compagnie ni ne réduira le volume de ses opérations", a précisé STX Finlande.

Les activités de STX à Rauma vont cesser "dans leur état actuel", mais l'entreprise n'a pas annoncé la fermeture définitive du chantier qui emploie quelque 700 personnes.

 

Le gouvernement a regretté la nouvelle et annoncé la création d'un groupe de travail pour aider les employés et la région. "Il s'agit d'un jour triste pour la région", a indiqué le ministre de l'Industrie Jan Vapaavuori lors d'une conférence de presse. Il a toutefois rappelé qu'un chantier naval "ne devient pas rentable grâce à des mesures du gouvernement", soulignant l'existence d'une "surcapacité des chantiers" en Finlande, rejetant ainsi les espoirs des syndicats d'une importante intervention financière publique.

 

Les commandes se font rares pour la construction navale finlandaise. Fin décembre, STX Finlande a perdu un contrat d'environ un milliard d'euros pour un paquebot géant au profit des chantiers de STX France à Saint-Nazaire.

STX Finlande emploie 2.500 personnes réparties sur les chantiers de Turku, de Rauma et d'Helsinki.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction