Cap ou pas cap de devenir Cap-Hornier ?

Vendredi 15 septembre 2017 à 14h36

Il n’y a pas d’endroit plus mythique pour un navigateur que le cap Horn. Cette haute falaise noire à l’extrémité sud du continent américain, qui inspire le respect aux marins les plus aguerris, représente en quelque sorte un rite de passage. Grand Nord Grand Large, spécialiste du voyage polaire, propose aux amoureux des mers de passer ce rite, de devenir un véritable héros : un Cap-Hornier.


Embarquer à Ushuaia, la ville la plus australe du monde, et débarquer à Punta Arenas permet de parcourir la Patagonie et la Terre de Feu des deux côtés de la frontière : argentin et chilien. Une fois installés à bord du "Stella Australis" ou du "Via Australis", deux navires de la flotte chilienne uniques en leur genre, direction l'extrême sud : le mythique canal de Beagle, vers le Cap Horn.

Doubler le cap Horn, c’est vaincre ses colères, qui hantent l’imaginaire de tous les marins. En récompense : la fierté de laisser l’empreinte de ses pas sur l’île et de rendre ses hommages au gardien du phare, dans sa petite maison en bois.

Cap ensuite vers le fjord Agostini, d'où l’on peut observer les glaciers qui descendent du cœur de la Cordillère Darwin. Il se dégage de ces paysages, sans cesse remodelés par les vents, une grandeur majestueuse qui séduisit Magellan, Darwin et tant d’autres explorateurs. Sur l'île Magdalena, lieu d'approvisionnement obligatoire de ces anciens navigateurs, une immense colonie de manchots de Magellan semble veiller sur les lieux.

Prochain départ le 4 octobre 2017, à partir de 2095 € (hors vols)

 

A lire aussi :

Cap Horn à la voile : le meilleur bateau, c'est celui des autres

Le Cap Horn, rocher mythique

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction