Le Tanit : ouverture du procès des pirates présumés

Lundi 14 octobre 2013 à 12h28

Mots clés :


Le procès de trois jeunes Somaliens accusés d'avoir pris en otage en 2009, au large des côtes somaliennes, les passagers du voilier français Le Tanit, s'est ouvert lundi à Rennes (nord-ouest de la France).

 

Toutes les parties civiles étaient présentes, dont Chloé Lemaçon, épouse du skipper tué lors de l'intervention de commandos français pour libérer les otages.

Les trois jeunes pirates sont âgés aujourd'hui de 27 à 31 ans. "Nous allons montrer que ce sont des gamins, il y a un contraste entre les choses telles qu'elles sont présentées et la réalité humaine", a dit avant l'audience M. Ronan Appéré, avocat du plus jeune des pirates présumés.

Selon son avocat, Chloé Lemaçon, aujourd'hui installée à Madagascar où elle a monté un projet humanitaire, "est en colère contre l'Etat français" en raison de l'"opération hasardeuse" qui s'est achevée par la mort de son mari mais "elle n'a aucune colère contre ce militaire qui a tué son mari". L'ancien ministre de la Défense Hervé Morin doit comparaître comme témoin dans ce procès mercredi matin.

La prise d'otages a eu lieu en avril 2009. Florent, Chloé Lemaçon et leur fils Colin étaient partis de Vannes (ouest de la France) fin juillet 2008 à bord du voilier de 12,50 m pour rejoindre Zanzibar, dans l'Océan indien. Au moment de leur capture, deux autres équipiers se trouvaient à bord. La prise d'otages s'est soldée par la mort de Florent Lemaçon, tué par erreur par le commando français, et celle de deux pirates somaliens lors de l'assaut.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction