Venise teste le système Moïse

Lundi 14 octobre 2013 à 10h59


MARCO SABADIN / AFP


Venise s'est offert samedi après-midi une démonstration grandeur nature du système Moïse, ces digues flottantes géantes destinées à sauver la ville des marées hautes et des inondations.


Le chantier Moïse, qui mobilise une cinquantaine d'entreprises sur près de 20 km dans la lagune de Venise, est doté d'un budget de 5,4 milliards d'euros. Il consiste en la mise en place de 78 digues mobiles réparties en quatre tronçons sur les trois entrées de la lagune de Venise, la plus grande ayant été divisée en deux tronçons avec la construction d'une île artificielle au milieu.


Samedi, des dizaines d'officiels, dont le ministre italien des Transports Maurizio Lupi, ont été invités à admirer un premier test du système. Pour la première fois, quatre digues flottantes postées à l'entrée du Lido se sont élevés ensemble afin de retenir les eaux du large.



"Nous avons choisi la hauteur de 1,10 m comme celle à partir de laquelle les écluses seront activées. Donc, ces écluses ne défendront pas Venise de n'importe quelle Acqua alta. Elles protégeront Venise des Acqua alta exceptionnelles, soit au maximum 7 fois par an", a affirmé pour sa part le directeur général du consortium Venezia Nuova, en charge du projet, Hermes Redi. M. Redi a rappelé que ce système servirait également à la "défense de l'environnement, et donc (à la) protection (de Venise, ndlr) contre la pollution", contribuant à "la récupération de la morphologie de la lagune".


Le chantier, qui doit durer dix ans, devrait être terminé en 2016 et son entrée en fonction est prévue en 2017. La vulnérabilité de Venise s'est aggravée au fil des années avec la montée du niveau de la mer et la Sérénissime s'est parallèlement enfoncée de 23 cm au cours du XX siècle.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction