Deux mois de détention pour les membres de Greenpeace

Lundi 30 septembre 2013 à 11h07


Un tribunal russe a ordonné dimanche le placement en détention pour deux mois de huit autres membres de l'équipage du brise-glace de Greenpeace, l'Arctic Sunrise, visé par une enquête pour "piraterie" après une opération contre une plateforme de Gazprom en Arctique.
L'ensemble de l'équipage, composé de 30 membres dont 26 étrangers et quatre Russes est ainsi placé en détention préventive jusqu'au 24 novembre à Mourmansk et dans sa région, le temps de conclure l'enquête.
Réagissant dimanche dans un communiqué à ces décisions, Kumi Naidoo, directeur exécutif de Greenpeace International, a estimé qu'il s'agissait d'une "tentative flagrante d'intimider quiconque s'oppose à la ruée vers le pétrole de l'Arctique".

 


 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction