Deux mois de détention pour des membres de Greenpeace

Jeudi 26 septembre 2013 à 14h32


Un tribunal de Mourmansk, dans le nord-ouest de la Russie, a ordonné jeudi la mise en détention préventive pour deux mois de trois étrangers, membres de l'équipage de Greenpeace et accusés de "piraterie", a annoncé l'ONG.

 

"Des militants du Canada, de Nouvelle-Zélande et de Pologne ont été placés en détention pour deux mois", a précisé l'ONG écologiste sur son compte Twitter. Peu avant, deux militants Russes de Greenpeace avaient reçu la même sanction.

Les trente militants de Greenpeace qui comparaissent devant la justice sont accusés de "piraterie", un crime passible de 15 ans de prison, après une action contre une plateforme pétrolière du géant Gazprom en Arctique.

Issus de 18 pays dont les Etats-Unis, la France, la Suisse, la Finlande, la Grande-Bretagne, la Pologne et la Russie, ils ont été emmenés à terre mardi après le remorquage de leur brise-glace, l'Arctic Sunrise, battant pavillon néerlandais, par les forces de sécurité russes.
 

 

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction