Le navire de Greenpeace remorqué dans un port russe

Vendredi 20 septembre 2013 à 16h43


Un brise-glace de l'organisation écologiste Greenpeace arrivé en Arctique pour dénoncer des projets pétroliers, était remorqué vers le port russe de Mourmansk (nord), après avoir été pris d'assaut par des gardes-frontières, a indiqué l'ONG vendredi.


"Actuellement, le navire Arctic Sunrise est en train d'être remorqué vers le port de Mourmansk", a indiqué Greenpeace sur son compte Twitter ce vendredi. "Il a été décidé de remorquer l'Arctic Sunrise vers le port de Mourmansk pour effectuer des procédures juridiques", a commenté le Service fédéral russe de sécurité (FSB), dans un communiqué.


Le capitaine du navire est en train d'être interrogé, a ajouté une porte-parole des gardes-frontières à Mourmansk, ajoutant que le trajet de l'Arctic Sunrise jusqu'au port doit prendre au moins trois jours.


Un responsable de Greenpeace Russie, Roman Dolgov, a indiqué depuis le navire que les écologistes risquaient d'être confrontés à des "accusations sérieuses : de terrorisme et de recherches scientifiques illégales". Il a ajouté que l'équipe de Greenpeace était enfermée dans le mess du navire et ses membres n'étaient autorisés à quitter la pièce que pour aller aux toilettes ou sortir fumer.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction