Cap sur la route maritime du Nord

Mardi 7 mai 2013 à 17h11


Un remorqueur de haute mer de la Marine nationale entreprendra samedi une mission de reconnaissance de la route maritime du Nord, alors que le changement climatique et la fonte des glaces rendent cette voie arctique de plus en plus accessible à la navigation, a annoncé lundi le commandant du brise-glace.

 

Il s'agit de "s'intéresser à une zone très peu fréquentée jusqu'à présent, mais qui est de plus en plus sous le feu des projecteurs", a expliqué le commandant Olivier Crec'Hriou à quelques journalistes à bord du Tenace, amarré à un quai de la base navale de Brest, en soulignant l'intérêt "pour la Marine de montrer le pavillon tricolore" dans une zone qui "intéresse de plus en plus de monde".

 

La mission, qui s'achèvera le 24 juin avec un retour du remorqueur à Brest, consistera notamment à évaluer le trafic maritime dans cette zone, mais également à réaliser des observations météorologiques et de la faune, ainsi qu'à tester des instruments d'aide à la navigation rarement utilisés à ces latitudes polaires.

 

La route maritime entre l'Europe et l'Extrême-Orient, rendue plus praticable par le recul de la banquise, permet des gains de temps, de carburant et d'émissions de CO2 par rapport aux routes traditionnelles. Elle permet aussi d'éviter les risques de piratage et d'attaque terroriste rencontrés dans l'océan Indien.

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction