Roland Jourdain perd face à Marc Lombard

Jeudi 28 février 2013 à 11h51


Lors du Vendée Globe 2004, Roland Jourdain avait dû abandonner au bout de six semaines en raison d’une avarie sur sa quille : la rupture de la douille. Estimant qu’il y avait un préjudice sportif, commercial et médiatique, Roland Jourdain et son sponsor de l’époque, Sill, ont intenté une action en justice contre l’architecte naval, Marc Lombard, et le fabricant de la douille, la société Leblanc. Mais, comme le rapporte le journal Sud-Ouest, ils viennent d’être déboutés. Les juges ont estimé que c’était le navigateur et son équipe qui avaient fragilisé le bateau en modifiant les plans et en recourant à des matériaux que l’architecte n’avait pas validés.


Qui plus est, le tribunal a condamné le sponsor Sill à verser des dommages et intérêts à l’architecte, estimant que sa réputation avait pu être abîmée. Les plaignants doivent également verser une indemnité à la société Leblanc pour procédure abusive.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction