Déjà le large pour Thomas Coville

Mercredi 13 novembre 2013 à 14h45


Crédit photo : Yvan Zedda / Sodebo

Moins de 24 heures après son départ de Ouessant (mardi à 14h33), Sodebo a laissé le Golfe de Gascogne puis le Cap Finisterre dans son sillage. Dans une mer de travers, le trimaran a navigué cette nuit avec un vent moyen de 26 nœuds pour une vitesse moyenne de 24 nœuds. Et, avec 44 milles d’avance à midi aujourd'hui sur le détenteur du record Idec, ce début de parcours démarre au mieux pour Thomas Coville.

Évoluant dans des zones d’intense navigation de commerce et de pêche, le trimaran a effectué un premier empannage à 22 heures hier soir avec 22/24 nœuds de Nord établis en bordure de l’anticyclone stabilisé depuis plusieurs jours au large de l’Europe. A l’approche du Cap Finisterre (pointe Nord-Ouest de la péninsule ibérique), les isobares se sont compressés comme prévu, entraînant un fraîchissement du vent de Nord-Nord-Est qui flirtait alors avec les 30 nœuds. Après avoir pris un second ris vers 5 heures du matin, Thomas a déclenché son second empannage sous La Corogne au lever du jour, trois heures plus tard.

Le terrain de jeu s’ouvre et s’adoucit

Sodebo est reparti alors vers l’Ouest en tribord amure, gagnant vers le large mais aussi vers l’anticyclone. Quand le centre de haute pression approchera dans la soirée, Thomas empannera de nouveau pour entamer un long bord plein Sud. Le skipper devrait alors pouvoir allonger la foulée au portant sur une mer qui va se lisser au fur et à mesure avec le vent.  Dès demain, des conditions plus "océaniques" s’installeront à bord de Sodebo, permettant au marin de s'accorder des moments de repit si ce n'est de repos.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction