Solo Concarneau - Victoire de Paul Meilhat

Mercredi 8 mai 2013 à 21h44

A 20h01 ce mercredi, Paul Meilhat a bouclé en vainqueur les 340 milles du parcours de la 37e édition de la Solo Concarneau, après 2 jours et 5 heures d’une course aussi intense que variée.


Alexis Courcoux / Macif

Aux avant-postes d’entrée de jeu, le Skipper Macif 2011 a toujours été dans le bon timing et s’il a pris le commandement de la flotte à l’île d’Yeu, aux alentours de 5 heures ce matin, c’est grâce à une option au large, sur la route retour, qu’il a définitivement enfoncé le clou. Au final, le jeune Finistérien s’est imposé avec 13 minutes d’avance sur Nicolas Lunven (Generali) et 16 minutes sur Armel Le Cleac’h (Banque Populaire), respectivement 2e et 3e.


Vous avez été aux avant-postes d’emblée, toujours dans les bons coups…

« En effet, mais c’est après l’île d’Yeu que j’ai vraiment pris les commandes de la flotte. Sur le bord retour vers Concarneau, mon option était assez claire. Je voulais aller au large pour attendre la rotation du vent alors que les autres ont préféré miser sur la route directe. Ca a payé. Ensuite, je n’ai fait qu’augmenter l’écart. »
 

La météo s’est révélée plutôt complexe sur cette course…
 

« C’est vrai, ç’a été assez compliqué. J’ai essayé de bien comprendre le phénomène général sans forcément m’attarder sur les détails. Cela m’a beaucoup aidé car nous n’avons pas du tout eu les conditions qui étaient prévues. Du coup, en fonctionnant ainsi, j’ai sans doute été un peu plus opportuniste que les autres qui avaient peut-être un peu plus la tête dans les fichiers GRIB que moi. Je n’ai quasiment pas regardé l’ordinateur. »
 

Nicolas Lunven n’a-t-il pas tenté la même option que vous ?
 

« Si, mais à un moment, il a préféré se recaler sur Armel et Yann (Eliès) et les marquer. Moi, j’ai décidé de continuer dans mon option. J’ai pensé que je faisais peut-être une bêtise mais qu’au pire, je finirais 4e. Au final, je suis très content d’avoir assumé mes choix, mais j’avais bien regardé mes cartes et je n’avais pas véritablement de doute même si j’ai réalisé que j’avais course gagnée seulement deux heures avant d’arriver, quand le front est passé. En tous les cas, je me suis bien éclaté. Ca n’a pas arrêté de jouer, de virer, d’empanner… C’était super. »
 

Cette victoire est de bon augure à moins d’un mois de la Solitaire du Figaro – Eric Bompard cachemire…
 

« Oui. C’est une petite revanche après la Solo Arrimer, course durant laquelle j’ai connu quelques problèmes de pilote automatique. En tous les cas, c’est certain, c’est toujours bien de marquer des points vis-à-vis de la concurrence quelques semaines avant le grand évènement de la saison. On le voit déjà lors des derniers entraînements à Port-la-Forêt. Chacun essaie de prendre l’ascendant psychologique sur les autres dès qu’il le peut. Cette victoire me donne confiance mais ne me fait pas changer d’objectif. Je la prends comme un bonus. »
 

Classement : 1. Paul Meilhat (Skipper Macif 2011) à 20h01’50’’ ; 2. Nicolas Lunven (Generali) à 20h14 ; 3. Armel Le Claec’h (Banque Populaire) à 20h17 ; 4. Yann Eliès (Groupe Quéguiner – Leucémie Espoir) à 20h20 ; 5. Julien Villion (Seixo Habitat) à 20h34 ; 6. Thomas Ruyant (Destination Dunkerque) à 20h37 ; 7. Xavier Macaire (Skipper Herault) à 20h39 ; 8. Michel Desjoyeaux (TBS) à 20h39 ; 9. Henry Bomby (Christine) à 20h49 ; 10. Nicolas Jossier (In Extenso Experts comptables) à 20h50. (31 partants)

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction