Grand Prix Guyader - Belle entrée en matière

Vendredi 3 mai 2013 à 19h58

Ce vendredi, premier jour de compétition pour les Class40, Multi50, IMOCA 60 et Maxi 70+ engagés dans le Grand Prix Guyader, un parcours côtier a été disputé, en mer d’Iroise, par l’ensemble des équipages dans des conditions idéales : un grand soleil et une quinzaine nœuds de vent.


Class40 : GDF SUEZ frappe fort d’entrée de jeu


Les huit Class40 en lice dans cette édition 2013 du Grand Prix Guyader se sont élancés peu après 11 heures, ce matin, sur un parcours côtier de 32 milles. Auteur d’un bon départ, GDF SUEZ de Sébastien Rogues s’est rapidement installé aux commandes de la flotte et a parfaitement su contenir les attaques d’Eärwen (Catherine Pourre) et de Solidaires en peloton (Victorien Erussard), respectivement 2e et 3e aujourd’hui. « C’était vraiment sympa. Au moment du départ le vent soufflait entre 5 et 6 nœuds puis il est monté graduellement jusqu’à 15-20 nœuds. Du coup, nous avons pu jauger le bateau dans toutes les conditions et le bilan est satisfaisant » a indiqué Sébastien Rogues, le vainqueur du jour. De fait, si sa monture n’affiche qu’une petite dizaine de sorties au compteur, elle semble bien née et son skipper épaulé cette semaine par Fabien Delahaye ou encore Arthur Le Vaillant, a su en tirer le meilleur, enchainant à la fois les bons choix stratégiques et les bons choix de voilure.


Multi50 et Imoca 60 : De la belle bagarre à tous les étages


Une poignée de minutes après les Class40, les Multi50 et les Imoca 60 se sont envolés à leur tour. Au menu pour eux : un parcours de 47 milles. Chez les multicoques, comme on pouvait s’y attendre, la bagarre a fait rage et c’est finalement Maître Jacques, désormais équipé d’étraves inversées, qui s’est adjugé la première manche de la saison. L’équipage de Loïc Fecquet s’est s’imposé d’une courte tête – moins de deux minutes – devant Actual d’Yves Le Blévec tandis qu’Arkema Région Aquitaine, le tout nouveau bateau de Lalou Roucaylol, même pas encore équipé de son Code O, s’est emparé de la troisième place. Chez les monocoques 60 pieds, le podium a également été âprement disputé. Relativement mal parti, Groupe Bel de Kito de Pavant est parvenu à revenir au score. Mieux, il s’est carrément imposé au nez et à la barbe de Maître Coq. Ce dernier, emmené par Jérémie Beyou, a donc terminé 2e, juste devant Mare de Jorg Riechers.

 

Maxi 70+ : Première confrontation et première victoire pour Virbac-Paprec 70


Les plus grands bateaux de la flotte du Grand Prix Guyader, rassemblés dans la catégorie des Maxi 70+, sont entrés en lice en fin de matinée, eux aussi. C’est le MOD70 aux couleurs de Virbac-Paprec qui s’est révélé le plus fort au terme des 59 milles du parcours. Une jolie performance pour Jean-Pierre Dick et son équipage qui se confrontaient pour la première fois à des adversaires en mode course. « C’est vraiment satisfaisant et très sympa d’arriver premier au classement scratch devant Banque Populaire VII et Musandam-Oman Sail. Nous avons réalisé un départ assez original mais au final nous avons réalisé une jolie manche » a indiqué le skipper, heureux des sensations ressenties à bord de son nouveau bolide : « C’est un peu « Luna Park » comme dirait Bilou (Roland Jourdain, ndlr). Ça propulse ! ». Reste que la météo s’annonce plutôt calme ce week-end mais l’exercice des runs de vitesses après le petit côtier prévu dans la matinée devrait malgré tout garantir un joli spectacle en baie de Douarnenez, demain. Demain qui marquera aussi, rappelons-le, l’entrée en lice des M34 et des Dragon puis le départ de la Barquera vers Gijon.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction