Blog de Michel Ulrich

Ushuaïa, navigation dans le Canal de Beagle

Mercredi 7 juin 2017 à 15h39

Ushuaïa doit sa fondation à l’installation d’une mission anglicane, puis à la création d’une colonie pénitentiaire (un bagne !) par les autorités argentines sur la rive Nord du canal de Beagle. C’est aujourd’hui une agglomération d’environ 80.000 habitants, autour d’un port de commerce (navires de pêche et de recherches antarctiques), de passagers (paquebots d’exploration) et de plaisance (plusieurs pavillons européens au mouillage en attente d’affrètement en charter).


Coincée entre mer et montagne / Michel Ulrich

Ushuaïa a toujours été depuis le début du 20eme siècle le port de départ des voyages d’exploration vers l’Antarctique ou vers les fjords chiliens de la Terre de Feu. En 1930, le paquebot Monte Cervantes a touché sur les rochers des Eclaireurs, à quelques milles d’Ushuaïa en plein milieu du Canal de Beagle. Près de 1200 passagers ont été sauvés, mais le bateau a été perdu. L’un des remorqueurs, le Saint Christopher, construit en bois aux Etats-Unis, venu faire plus tard une tentative de remorquage du paquebot vers le port, est maintenant une épave échouée devant le port.

Le phare des Eclaireurs impose aujourd’hui sa silhouette parmi les îlots habités de lions de mer, de cormorans et de pingouins.

De grands chalutiers argentins faisant campagne de pêche à la morue ou au merlu dans les parages des Îles Malouines, et de l’ile de la Géorgie du Sud, ont pour port d’attache Ushuaïa.

Ville du bout du monde, la plus australe de la planète, Ushuaïa mérite, non pas le détour car elle est hors de toute route, mais d’y aller on purpose pour découvrir ses alentours maritimes et terrestres.

 

A lire aussi :

Manaus, c’est un port !

Navigation en Amazonie


SERVICES :
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
BLOG
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son TARGA 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction