Blog de Michel Ulrich

Manaus, c’est un port !

Samedi 15 avril 2017 à 12h28

Ce n’est pas un port côtier ouvert vers la terre d’un côté et vers l’eau de l’autre, comme ses homologues maritimes ou fluviaux du monde entier ; c’est un port au milieu d’une immense mer d’eau douce de tous les côtés.


Michel Ulrich

Pas de marées au cycle de quelques heures, mais bien plus d’effet avec le marnage : jusqu’à 16 mètres entre le niveau à la saison sèche et celui lors de la saison des pluies – Manaus est juste au confluent du Rio Negro avec ses eaux limpides mais colorées et du Rio dos Solimoes avec ses eaux turbides et ensemble deviennent le fleuve Amazone.

 

On y subit les tempêtes des orages équatoriaux et ses vagues ravagent les rives, quelquefois constituées de falaises très friables qui s’écroulent. On y subit des courants violents qui sapent la forêt et en détachent des îles végétales entières qui partent à la dérive.

 

 

 

C’est un port de marchandises importées et exportées qui a connu un essor et les excès digne du Dubaï d’aujourd’hui, avec 400.000 tonnes de caoutchouc extraites de l’Amazonie entre 1895 et 1909 et exportées depuis Iquitos, Manaus et Belem.

 

Deux voies de transport pour s’approvisionner par voie nautique depuis le sud du Brésil, soit par la route via la fameuse BR 164 puis descente du rio Madeira à partir de Porto Velho (Rondonia), ou en longeant la côte atlantique vers le Nord jusqu’à Belem, puis remontée de l’Amazone à contre-courant (une quinzaine de jours).

 

C’est un port de pêche et son marché aux poissons est actif tout au long de la journée. On y trouve des espèces d’eau douce surprenantes quant à leur taille et leur aspect inhabituel pour nous.

 

C’est un port de passagers d’où l’on commute vers l’ensemble du bassin de l’Amazonie. De par la multiplicité des bras de rivières qui desservent les villes et les villages, le port est animé par une activité démesurée, comparable à une fourmilière. Ce sont des dizaines de passerelles et de quais flottants (marnage oblige) où accostent des centaines de bateaux qui relient les localités les plus reculées et où arpentent une multitude de porteurs surtout en fin d’après-midi.

 

C’est un port qui a fixé une ville de quatre millions d’habitants, avec un aéroport très actif approvisionnant quotidiennement la zone industrielle de production franche de Manaus créée dans les années 60.

 

Aujourd’hui pour tous, c’est le port de départ pour toutes les aventures !

 

 

 

A lire aussi :

Navigation en Amazonie

Yachting de luxe au cœur de l’Amazonie


SERVICES :
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
BLOG
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son TARGA 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction