Blog de Geoffroy Langlade

Les salons d’automne se préparent sous le signe du day-boat

Lundi 7 juillet 2014 à 12h20

Mots clés :


A en croire les premières nouveautés 2015 qui s’annoncent dès maintenant, les salons nautiques d’automne comme Cannes, La Rochelle ou Gênes, en Italie, devraient confirmer l’influence des “day-boat”. Une catégorie de bateaux à moteur qui rassemble des unités de moins de dix mètres et concentre ce qui se fait de mieux en termes de style, de design, de performances et d’équipements. Au programme, des moteurs puissants, une ligne qui interpelle, une finition soignée et souvent une production confidentielle qui détermine le caractère élitiste du bateau.
Premier sur la liste, le chantier autrichien Frauscher présentera au Cannes Yachting Festival son tout nouveau 747 Mirage. Comme son nom l’indique, cette unité high-tech de 7,50 mètres au look minimaliste embarque une puissante motorisation in-board (diesel ou essence) pouvant aller jusqu’a 430 chevaux. Vitesse annoncée : près de 56 noeuds en pointe. Outre sa vivacité, le 747 Mirage arbore une silhouette épurée, oeuvre du designer Gerald Kiska. Sa carène au V profond et son step sur l’arrière confèrent à ce day-boat une ligne intemporelle.


Aquilia, une unité exclusive à l’esprit dolce vita


Egalement en avant-première à Cannes, du 9 au 14 septembre, IC Yacht lance l’Aquilia. Un magnifique day-boat de 9,50 mètres qui reprend la ligne d’un runabout des années trente avec une construction dernier cri : carène en infusion et renforts en carbone/kevlar. Etrave droite, pont minimaliste et pare-brise discret caractérisent cette unité fabriquée en série limitée. Son cockpit et sa petite cabine peuvent être entièrement personnalisés au goût du client. Côté motorisation, le day-boat italien ne fait pas dans la dentelle avec deux moteurs Volvo Penta de 220 chevaux chacun. En mer, le bateau est un bonheur. Il vire très sec et absorbe parfaitement les vagues. Au mouillage, l’Aquilia présente un dispositif à la proue qui s’ouvre et libére l’ancre à distance. L’Aquilia vise aussi la clientèle des yachts, souvent à l’affût de tenders originaux et exclusifs.


Le retour de Draco grâce à Windy


Dernier modèle choisi, le Draco 26 nous vient du nord de l’Europe et fait revivre une marque mythique norvégienne des années 60/70 qui avait disparu, quasiment au même moment que son fondateur Kåre Drangsholt. Moins ostentatoire, ce bateau à moteur propose un concept walkaround (avant non ponté), mais il dispose toujours d'un cockpit dégagé et d'une étrave droite haute sur l’eau qui vous protège des vagues et embruns. Bénéficiant de l’expérience et de la qualité de construction du chantier Windy (propriétaire de la marque), le Draco propose une motorisation hors-bord et différentes options comme un plancher en teck. Sa coque est entièrement personnalisable côté couleur, à l’instar d’une Mini ou d’une Fiat 500. Son style à la fois baroudeur et gentleman devrait séduire une clientèle habituée du Golfe de St Tropez comme de Deauville ou du Golfe du Morbihan et du bassin d’Archacon. Côté tarif, il faudra compter un budget de l’ordre de 140.000 euros.
 


SERVICES :
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
BLOG
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est journaliste, réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, du luxe et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction