Blog de Eric Mas

Coup de foudre en mer

Mercredi 26 novembre 2014 à 15h23

Mots clés : , , , ,

Concurrent malchanceux de la Route du Rhum, Pierre Antoine a vu la foudre transpercer son trimaran en bois. « Ce n'est pas passé loin, explique-t-il. J'étais sorti de la zone de grains, il n'y en avait plus beaucoup ce matin. Je suis sorti régler les écoutes parce que le vent avait changé. J'étais dans le cockpit et vlan ! J'ai entendu un bruit incroyable, indescriptible. … Ce genre de choses, ça n'arrive jamais. C'est délirant ! "


Ça n’arrive jamais et pourtant je peux vous assurer que l’on ne fait pas le fier quand le ciel d'orages distribue partout autour de nous des éclairs et des coups de tonnerre. Même sans un souffle de vent et sur mer plate, peut-être surtout sur mer plate, on se demande pourquoi elle frappe là plutôt qu’ici, elle frappe l’eau plutôt que mon mât, un vrai paratonnerre.


La foudre n’est pas compliquée. Elle ne vise qu'à réunir les charges négatives et les positives. Les négatives, ce sont celles que le cumulonimbus a créé par son brassage intempestif, frottant molécules et particules qu’il contient les unes contre les autres jusqu’à concentrer une forte électricité statique dans sa base. Les positives, c’est le sol qui se les accapare. Jusqu’au coup de foudre, puisqu’en électricité ce sont les contraires qui s'attirent. La couche d'air qui faisait office d'isolant entre le nuage et le sol n’y peut plus rien. En un éclair, le nuage se décharge par un courant très bref mais incroyablement violent puisqu'il peut atteindre une intensité de 50 000 ampères et une tension de 100 millions de volts.


La foudre n'est pas compliquée.
Elle choisit le chemin le plus facile. Si on lui donne le choix pour faire se rencontrer les contraires entre la base du nuage et la grande surface résistante qu’est la terre, ou entre la base du nuage et une petite surface très conciliante, elle choisira la conciliation.
Ayant compris cela, Benjamin Franklin, qui ne s’est pas contenté d’être un des « Pères fondateurs des Etats-Unis », a inventé le paratonnerre comme un appât à foudre. En installant sur le toit de sa maison une haute tige métalique, il piège la foudre et la guide jusqu’à la terre par un fil conducteur.


La foudre n'est pas compliquée mais... elle ne se comporte pas en mer comme sur la terre parce que la surface de l'eau est tout aussi attirante pour la foudre qu’un mat métallique. Elle a encore moins de raisons de préférer le mat quand la mer est agitée et offre d'inombrables effets de pointes avec la multiplication de vagues déferlantes.

Alors, oui vraiment, pour Pierre Antoine le coup de foudre s’est avéré être un coup du sort, une fortune de mer… puisqu’en mer la fortune ne se réfère pas à la richesse mais doit être prise dans son sens latin « aléa ».


« Ce genre de choses, ça n'arrive jamais. C'est délirant ! ». Ça n’arrive PRESQUE jamais.

 

Et puisque j’ai cité l’inventeur du paratonnerre, c’est l’occasion de rappeler aux kitesurfers que la première démonstration de Monsieur Franklin pour appâter la foudre fût réalisée avec un cerf-volant.

 

 

VOIR AUSSI :

La vidéo sur les orages en mer, dans la rubrique Météo Dico sur le site La Chaîne Météo


SERVICES :
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
BLOG
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est le directeur de l’information météo chez Météo Consult – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe qui avait échangé le nom de son bateau, 3615 MET contre l'assistance météo, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction