A la découverte de l'Antarctique... et d'un cake aux fruits !

Mercredi 16 août 2017 à 14h04

Un cake aux fruits vieux d'une centaine d'années vient d'être découvert parfaitement intact en Antarctique. Un reste de la tragique et célèbre expédition britannique Terra Nova en 1910.


Cap Adare / sous licence creative commons

Depuis plus d'un an, une équipe scientifique néo-zélandaise fouille une ancienne base scientifique située au Cap Adare, à l'est de la mer de Ross en Antarctique. Ils ont récupéré depuis de nombreux objets "humains" mais le dernier en date est des plus étonnants : un cake aux fruits, parfaitemement conservé dans une boîte en fer, qui "semble encore mangeable" explique Lizzie Meek, une des scientifiques, dans un communiqué de l'association Antarctic Heritage Trust.

Ce cake est une véritable pièce historique, préservée par un bon emballage et le froid du pôle Sud, et proviendrait de l'expédition britannique Terra Nova, menée par Robert Scott entre 1910 et 1913. En effet, ce type de gâteaux faisait partie du ravitaillement, et étaient réalisés par Huntley & Palmers : "c'est un aliment très riche idéal pour les conditions de l'Antarctique et qui est encore prisé aujourd'hui" poursuit la scientifique. Rien d'étonnant donc d'en trouver la trace dans cette région polaire !

L'expédition Terra Nova fut menée par l'explorateur britannique Robert Falcon Scott en 1910 avec un but précis : atteindre les terres inconnnues du bout du monde, mener des études scientifiques et être le premier homme à atteindre le pôle Sud. Mais cette même année, le Norvégien Roald Amundsen avait le même objectif : la concurrence était rude !

En 1911, Terra Nova atteint la région de Ross et décharge le matériel : chiens de traîneau, poneys, traîneux motorisés... Un jour, de retour d'expédition, des scientifiques croisent la route de Roald Amundsen. Après quelques discussions cordiales, les Britanniques s'empressent de prévenir Scott, qui décide de déplacer les cargaisons encore plus près du pôle. L'équipe doit alors affronter le blizzard, le froid de plus en plus intense, la fatigue, chez les hommes comme chez les animaux.

Les semaines passent et le 4 décembre, ils commencent à grimper le glacier Beardmore. Le 20, ils atteignent enfin le plateau, puis continuent vers le sud. Et là, au milieu d'une vaste étendue de glace, ils aperçoivent un drapeau noir : Amundsen les a battus d'un mois !

Fiers tout de même de l'exploit accompli, ils décident de rejoindre le campement au bord de la mer de Ross. Personne n'arrivera à destination. Robert Scott écrit le 23 mars 1912 dans son journal : "Nous tentons de rejoindre notre grand campement, mais dehors, la tempête gronde. Je n'ai plus beaucoup d'espoir. Bien sûr, nous allons tout faire pour tenir le choc, mais il faut faire face à l'évidence : nous sommes de plus en plus faibles. Même si le grand campement n'est plus bien loin. Je n'ai pas l'énergie d'écrire davantage. R. Scott. Pour l'amour de Dieu, prenez soin de nos hommes". Son corps sera retrouvé deux semaines plus tard par des hommes restés au campement.

 

A lire aussi :

L’Antarctique à la voile, au milieu des glaces

Sous l'Antarctique, la vie...


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction