Le Soleil de Minuit : le jour où le soleil ne se couche pas

Mercredi 14 juin 2017 à 16h40

Mots clés : , , , , ,

Les zones polaires sont caractérisées par une nuit hivernale quasi ininterrompue, tandis qu’en été, les jours sont de plus en plus longs. Ce phénomène est le même aussi bien pour le pôle Nord (Boréal) que pour le pôle Sud (Austral). On appelle cela le jour polaire ou "le soleil de minuit" : explications.


Altafjord en Norvège - Photo Wikipedia

Le soleil de Minuit

Dans l’hémisphère nord, les jours rallongent rapidement dès l’équinoxe de printemps (autour du 20 mars) pour atteindre leur durée maximale au solstice d’été, le 21 juin. A ce moment-là, les régions situées au-delà du cercle polaire arctique connaissent une journée ininterrompue pendant laquelle le soleil brille pendant 24 h : certes, l’astre du jour descend vers l’horizon en soirée, mais ne se couche pas : il remonte lentement dans le ciel après minuit en vue d’une 2ème journée sans nuit. On l’appelle le «soleil de Minuit». Les zones situées un peu au-dessous du cercle polaire bénéficient d’une «nuit blanche» (par opposition à la nuit noire), c’est-à- dire pendant laquelle le soleil se couche quand même pour quelques heures avant de se lever très tôt. Pendant cette très courte nuit, bien que couché, le soleil ne descend pas suffisamment sous l’horizon pour permettre à la nuit de devenir totalement noire. La pâle clarté permet de lire un livre sans avoir besoin d’éclairage artificiel. Plus on monte en latitude, plus la durée de ce jour d’été augmente : au niveau du pôle, il fait jour pendant 6 mois, puis il fait nuit également pendant 6 mois en hiver.

Un phénomène astronomique

Ce soleil-là n’est pas lié à la météo : d’ailleurs, par ciel nuageux ou couvert, on ne verra qu’une pâle clarté diffuse, semi-crépusculaire. Mais pour peu que le ciel soit dégagé, l’ambiance nordique produit une lumière étonnante : si la journée ressemble à celle de nos latitudes, la lumière du soir et de la «nuit blanche» pourrait ressembler à celle observée lors d’une éclipse avec le soleil bas au niveau de l’horizon. C’est une sorte de soleil couchant qui ne se couche pas. Le phénomène trouve son explication dans l’inclinaison de l’axe de la Terre par rapport au soleil. Cet axe oscille au gré des saisons : en été, le soleil éclaire davantage l’hémisphère nord, brillant en permanence au pôle. Dans l’hémisphère sud, les saisons étant inversées, c’est la nuit totale pendant ce temps.

Le phénomène de la «nuit blanche» s’observe de l’Islande au nord de l’Ecosse jusqu’à la Scandinavie, la mer Baltique et la Russie (Saint-Pétersbourg). Pour profiter du «soleil de minuit», il faut donc atteindre au moins le cercle polaire arctique. En Europe, il passe au nord de l’Islande et de la Scandinavie (Cap Nord) puis au nord de la Russie (Mourmansk) : là-haut, vous pourrez réellement admirer le «soleil de Minuit» qui brille 24 heures d’affilée…

A lire aussi :

Croisière : la magie du Grand Nord

Nouvelle expédition pour Mike Horn, du pôle Sud au pôle Nord


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Recevez la newsletter tous les jeudis