Les globsters, ces monstres marins non-identifiés

Lundi 12 juin 2017 à 12h30

Mots clés : , ,

Chaque semaine ou presque, il semblerait qu’un nouveau cadavre d’animal marin non-identifié soit découvert sur une plage du monde. Appelées « globsters », ces créatures marines sont-elles finalement dignes d’intérêt ?


Un globster trouvé en février dernier aux Philippines (finalement un dugong). Crédit :Ruffa Luci

Les globsters, souvent flasques et peu ragoutants, font régulièrement la Une des faits divers des journaux du monde entier. Qu’est-ce qui différencie un simple cadavre d’animal marin d’un énigmatique globster ? Tout simplement son identification, ou plutôt sa non-identification. Les globsters sont en fait des carcasses d’animaux marins dont l’identité n’est pas encore connue. Certains globsters restent à l’état de mystère, tandis que d’autres (la plupart) sont finalement rangés parmi les espèces déjà bien connues. La grande majorité ne fait qu’un passage furtif dans la catégorie des énigmes zoologiques. Bien souvent, l’état de décomposition du cadavre laisse penser à une créature fantastique, nouvelle ou carrément surnaturelle. Mais après inspection des spécialistes (zoologiste, naturaliste, océanographe…), ces globsters se révèlent souvent totalement communs, au grand damne des auteurs des photos qui espéraient avoir fait une découverte fracassante.

Parmi les histoires de globsters les plus célèbres (et ridicules) de ces dernières années :

  • Un animal de 15 mètres de long, à l’état de décomposition avancé et dégageant des gaz à l’odeur insupportable, a suscité la curiosité des pêcheurs de Seram Island en Indonésie en mai dernier. Les images ont fait le tour du monde, et surtout du web. Après avoir pensé à un calmar géant, il s’est avéré que la carcasse n’était qu’un rorqual commun.
  • Une énorme carcasse de 12 mètres de longueur et 5 tonnes découverte à Los Muermos au Chili en juin 2003 : il aura fallu un an complet pour aboutir à l’identification du monstre, un simple cachalot !
  • Une bête très similaire de presque 6 mètres trouvée à Fortune Bay, Terre Neuve en août 2001 : l’histoire est identique à la première puisqu’un an après les résultats ont également abouti à un cachalot.

 

Cependant, certains globsters n’ont jamais livré leurs secrets….

  • Une carcasse à la forme délirante (avec des sortes de palmes ou de tentacules et des poils blancs) de 5,6 mètres de long et 4 tonnes a été découverte en Tasmanie à Four Mile Beach en 1997. Malgré de nombreuses analyses et études photographiques, personne n’a jamais pu établir l’identité de l’animal. Ceux qui ont observé la carcasse l’ont défini comme un mélange entre une pieuvre… et un morse !    
  • Un autre cadavre semble rappeler la pieuvre-morse de Tasmanie : en 1990, en Ecosse à Hebrides, un animal marin de 3,7 mètres s’est échoué : la forme de son corps semble totalement incohérente et est également recouverte de poils, voire de plumes… Le mystère n’a jamais été résolu.

 

En dehors de quelques rares exceptions qui passent dans le registre de la cryptozoologie (recherche scientifique sur les animaux dont l’existence n’est pas prouvée), les globsters se révèlent presque toujours être des baleines, lamantins, requins, calmars ou pieuvres fortement décomposés. Rappelons que la plupart de ces carcasses présente un réel risque de contamination pour l’être humain (gaz toxique et maladies transmissibles) et qu’il ne faut donc pas s’en approcher.

A voir aussi :

Découvrez les monstres marins du monde entier

Et si les monstres marins étaient des mirages ?

Observer baleines et cétacés en France et en Europe

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction