Les plus belles plages en voie de disparition

Samedi 10 août 2013 à 16h47

Les plages des Maldives ou des Bahamas sont directement menacées par les changements climatiques et la montée des eaux. Les scientifiques ne leur donnent pas cinquante ans.


Crédits photo: SANKA VIDANAGAMA / AFP

Avec leurs plages à fleur d’eau, les littoraux des îles les plus paradisiaques sont des paradis fragiles. Aux Maldives, près de 80% des terres sont situées à moins d’un mètre au-dessus du niveau de la mer et le point le plus haut des 1.192 îles coralliennes des Maldives culmine à un peu plus de deux mètres. « Or le réchauffement climatique provoque une montée des eaux, rappelle Sébastien Artigaud, doctorant à l’Institut Universitaire Européen de la Mer. Cela s’explique par la fonte des glaces mais aussi parce que l’eau occupe plus de place lorsqu’elle se réchauffe. » Inquiet, le président des Maldives Mohamed Anni Nasheed a donc annoncé la création d’un « fonds souverain » pour acheter de nouvelles terres en cas de submersion totale avec les recettes liées au tourisme. En tout, quatre nations îliennes sont directement menacées, avec Tuvalu, Tokelau et les îles Kiribati qui ont tiré la sonnette d’alarme avant la conférence de Doha. « Le temps nous est compté », avait alors lancé son président, Anote Tong. Des communautés de cet archipel ont déjà été déplacées pour cause de villages submergés à l’occasion d’une grande marée. En mars 2012, le gouvernement a acheté un bout de terre aux Fidji. Mais les maisons détruites les jours de grande marée ou les villages déplacés ne constituent que "la surface du problème", affirme Julien Blanc-Gras, auteur du récit Paradis (avant liquidation): l'infiltration de l'eau de mer menace en effet les précieuses réserves d'eau douce. "Cette île risque d'être inhabitable avant d'être engloutie", estime-t-il.

 

L’Amérique aussi
 

La population côtière des Bahamas est également menacée par la destruction des coraux qui bordent les 700 îles de l'archipel. D'après l'International Institute for the Environment and Development (IIED), 88 % des Bahaméens vivent dans une zone classée à risque. Enfin les Etats-Unis sont également fortement concernés : un tiers de la population vit à moins de 100 km d'un littoral menacé par la montée des eaux. De grosses inquiétudes pèsent sur l'avenir de la presqu'île des Outer Banks, la baie de San Francisco et certains quartiers de Los Angeles, la Nouvelle-Orléans en Louisiane... Mais c'est probablement le cas de la Floride qui effraie le plus les scientifiques, notamment la célèbre plage de Malibu. En plus de l’influence des constructions en bord de littoral, la Floride pratique un ensablement artificiel pour rendre ses plages plus attractives et cela participe au déséquilibre de l’écosystème marin.

 

LIRE AUSSI:

Ces îles qui pourraient disparaître

Découverte d'une nouvelle espèce de corail

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction