14 juillet : trois idées de week-ends prolongés en Méditerranée

Mardi 11 juillet 2017 à 06h37

Nautisme.com a sélectionné pour vous trois destinations pour une escapade en ce week-end du 14 juillet dans le sud de la France.


Lac du Salagou / Wikimedia

Sainte-Maxime, destination phare de la Côte d’Azur

Nichée au cœur du golfe de Saint-Tropez, Sainte-Maxime, station balnéaire titulaire depuis 1987 du label européen « Pavillon Bleu d’Europe », fait partie des destinations incontournables de la Côte d’Azur. Dès le printemps, de nombreux plaisanciers font escale dans son port situé au cœur de la ville, qui propose tout au long de l’année de nombreux services aux 800 bateaux de plaisance qui s’y amarrent.

Si son port attire de nombreux visiteurs, les six kilomètres de plages de sable fin baignées d’une eau cristalline constituent aussi un atout non négligeable pour la ville, surtout en période estivale. Entre les plages privées, parsemées de transats et de parasols multicolores et les six plages publiques surveillées de mi-juin à mi-septembre, le choix est large.

Les amateurs de loisirs nautiques privilégieront la très familiale plage de la Nartelle, alors que les aficionados de snorkelling trouveront leur bonheur du côté de la Madrague. La succession de criques aux alentours est idéale pour une balade aquatique avec masque et tuba.

Pour le panorama, privilégiez la plage de la Croisette, qui offre une belle vue sur le Golfe de Saint-Tropez et la baie de Sainte-Maxime. Et en guise clin d’œil à votre enfance, faites un tour par la plage des Éléphants, dont le père de Babar, Jean de Bruhoff, s’est inspiré pour un « Voyage de Babar ».

Saint-Raphaël, paradis des plongeurs

Station balnéaire classée, Saint-Raphaël s’étend sur 36 kilomètres de côtes, entre le Massif de l’Estérel et le littoral méditerranéen découpé de criques et de calanques. Abritant une faune et une flore riches et préservées, le littoral de Saint-Raphaël est très apprécié des amateurs de plongée sous-marine.

En s’immergeant dans la Grande Bleue au large des côtes accidentées, les plongeurs découvrent des prairies d’herbiers de posidonie, plante endémique de Méditerranée, et des anfractuosités rocheuses abritant concombres de mer, hoturies, poulpes, oursins diadème et autres poissons côtiers. Les épaves des nombreux bateaux ayant sombré au fil des siècles au large des côtes accidentées de Saint-Raphaël font également le bonheur des plongeurs.

Autrefois théâtre d’une intense activité maritime, les eaux de Saint-Raphaël conservent encore aujourd’hui des vestiges de ce passé commercial. Les navires coulés pendant la Seconde Guerre Mondiale forment, avec les épaves des bateaux de commerce, une sorte de musée subaquatique accessible aux plongeurs. Le haut-fond de la Chrétienne, désormais indiqué par une balise cardinale sud, est le sanctuaire de treize sites archéologiques. Ceux qui souhaiteraient découvrir une partie de ces vestiges sans se mouiller pourront se tourner vers le Musée archéologique de Saint-Raphaël, où l’on peut découvrir une grande quantité d’amphores et de canons du XVIIIe siècle, ou encore le Musée de préhistoire et d’archéologie sous-marine, qui recèle des objets datant de la préhistoire et de l’antiquité romaine provenant des fouilles sous-marines.

Si côté mer, les fonds marins, la mer et les plages constituent des atouts touristiques majeurs, la ville avec ses quartiers au caractère bien marqué séduit les visiteurs. Parmi les passages obligés de Saint-Raphaël, citons la vieille ville et ses ruelles étroites et ombragées ; l’église romane du XIIe siècle dont le presbytère abrite le musée archéologique, ou encore la tour de guet qui offre un beau panorama sur la baie.

Le lac de Salagou, spot prisé des pêcheurs et amateurs de glisse

Méconnu du grand public, le lac du Salagou, mer d’eau douce artificielle située à proximité de Clermont-l’Hérault, est pourtant un spot très prisé des pêcheurs de la région, et notamment des carpistes. Créée à la fin des années 1960 par le Conseil général de l’Hérault, cette étendue d’eau qui n’a jamais été vidée depuis, renferme selon les pêcheurs locaux des « poissons monstrueux ». Carpes, brochets et autres poissons lacustres auraient même une croissance deux fois plus rapide que les autres espèces marines.

Le découpage des rives et les pitons de basalte qui l’entourent donnent au lac un caractère étrange et sauvage, qui séduit également les véliplanchistes et les kitesurfeurs, sans oublier les fans de cerf-volant. Car sur le lac, le vent souffle de manière régulière. Trois clubs de voile proposent de la location de matériel. Catamaran, pédalos, dériveurs, canoës-kayaks et autres embarcations permettent ainsi à tous de profiter de la beauté du lac.

Les promeneurs et VVTistes découvriront quant à eux une flore et une faune diversifiées aux couleurs changeantes au gré des saisons. De nombreuses infrastructures touristiques et de loisirs attendent les visiteurs aux alentours du lac, pour une nuit ou un séjour prolongé.

A lire aussi :

Désolé, la mer n’a pas de message à vous faire passer

En balade sur le Canal du Midi


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction