Jersey : l’île aux fleurs

Vendredi 14 avril 2017 à 16h20

Cette île Anglo-Normande à quelques dizaines de milles des côtes bretonnes et normandes offre une douceur de vivre et un dépaysement complet. On peut s’y rendre avec son propre bateau ou par les ferries au départ de Saint Malo, Granville, Carteret…


Un peu d’histoire Avec une superficie de 120 km² Jersey est la plus grande des îles Anglo-Normandes, la population est voisine de 100.000 habitants. Elle est une dépendance de la couronne britannique qui y est représentée par un gouverneur, mais elle ne fait pas partie du Royaume-Uni ni de l’Union Européenne bien qu’elle y soit associée. Elle est dirigée par un bailli, secondé par un parlement de 51 membres élus dont 29 députés, 10 sénateurs et les connétables des douze paroisses.

Jersey a été conquise par les Normands en 935. Mais, elle a été rattachée au royaume anglais quand Guillaume le Conquérant a envahi en 1066 l’Angleterre. Les français reprendront la Normandie deux siècles plus tard mais pas Jersey. Jusqu’au 19e siècle les Anglais et les Français se sont faits la guerre pour ces îles Anglo-Normandes (Jersey, Guernesey, Herm, Ecrehou, Sercq). Après le coup d'état de Louis-Napoléon Bonaparte, futur Napoléon III, Victor Hugo est contraint à l'exil. Il part tout d’abord en Belgique, mais il doit quitter le pays après la publication du pamphlet Napoléon le Petit. Il décide alors de partir pour Jersey où il y séjourna de 1852 à 1855. C'est sur cette île qu'il écrivit Les Châtiments, 98 poèmes pour dire sa colère et son indignation face au régime de Napoléon III. En 1855, il est expulsé par les autorités de Jersey et part pour Guernesey. Mais Jersey, dès les années soixante, s’ouvre à la finance ; les agences bancaires se sont multipliées dans la capitale Saint-Hélier et Jersey est devenue l’un des paradis fiscaux les plus prospères au monde. En effet, ni les capitaux ni le patrimoine ne sont taxés et l’impôt ne dépasse pas 20% du montant des revenus. Belle aubaine pour les jersiais, car ce secteur bancaire emploie le ¼ de la population et représente la principale ressource de l’île.

Se rendre à Jersey

On peut s’y rendre avec son propre bateau ou un bateau de location. Les principaux ports de départ sont Saint Malo (38 milles), Granville (29 milles), Carteret (25 milles) et Saint-Quay (42 milles). Au départ de Saint Malo, on doit contourner le plateau des Minquiers soit par l’ouest ou par l’est suivant l’heure de départ et la direction des courants. Au départ des autres ports, la route est directe. L’arrivée sur Jersey se fait généralement sur Saint-Hélier où l’approche est parfaitement balisée et l’entrée régulée par des feux en fonction du trafic du port de commerce. Le niveau d’eau dans la marina est maintenu par une porte écluse automatique. Cette porte bascule environ 3 heures avant et 3 heures après la marée haute. Si vous arrivez en dehors de cette fourchette d’heures, vous pouvez attendre sur pontons (avec eau, électricité et possibilité de descendre à terre) dans l’avant-port. Et pourquoi pas en profiter pour faire le plein de carburant (gasoil 0.65 E/l) à la pompe disponible 24/24 heures sur un ponton flottant. Si vous ne possédez pas de bateau, des ferries rapides (1h40 de Saint Malo) font la rotation plusieurs fois par jour. Si vous désirez passer la nuit, on trouve sur l’île de nombreux B et B et des hôtels.

Visiter l’île

Saint-Hélier mérite une longue visite ne serait-ce que pour découvrir ses nombreuses boutiques, bars et restaurants. Mais tout l’intérêt est de faire le tour de l’île pour voir les villages, la campagne, les plages et découvrir des paysages magnifiques. Si vous êtes sportif, vous pouvez louer des vélos, motos ou, plus simplement, une voiture, mais, attention, la conduite est à gauche. L’autre solution est le bus. La gare routière est proche de la marina et un réseau de bus dessert toute l’île ; de plus, un système de pass donne la possibilité de changer de bus pour visiter et faire le tour de l’île. Pour les randonneurs, il y a de nombreux sentiers balisés avec possibilité, là aussi, de combiner marche et bus. Les sentiers sont donnés sur la carte de Jersey disponible à l’office de tourisme.

Se restaurer

De nombreux restaurants et cafés offrent des produits locaux (fruits de mer, légumes, etc.). Vous pouvez également aller dans l’un des 4 restaurants étoilés dont le restaurant Ormer (Shaun Rankin) qui a ouvert ces portes en 2013. Pour les plaisanciers nous vous conseillons le restaurant du Yacht-Club ouvert tous les midis et 4 soirs par semaine (mercredi, jeudi, vendredi, samedi). Il offre un cadre magnifique, des prix raisonnables (20 livres le menu), une cuisine correcte bien qu’anglaise et un accueil charmant.  

A lire aussi :

L’île de Batz, jardin des mers

Groix, au bonheur des promeneurs


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Recevez la newsletter tous les jeudis