Découvrir les Baléares par la mer

Dimanche 26 mars 2017 à 15h37

Mots clés : , ,

Avec leurs plages de sable doré, leurs pitons rocheux et leurs ports animés, les Baléares, situés à environ 50 milles au large de la côte orientale espagnole, offrent aux plaisanciers un vaste terrain de jeu et des conditions de navigation idéales.


Ibiza @pixabay

Très prisés des touristes en quête de soleil et de plages mais également des plaisanciers, les Baléares constituent une destination idéale pour les amateurs de nautisme. Le bassin de croisière au départ de Palma de Majorque, qui comprend les îles de Majorque, Minorque, Ibiza, Formentera et Cabrera, est bercé toute l’année par un climat sec et ensoleillé, avec des températures pouvant atteindre les 31 °C en période estivale contre une vingtaine de degrés au printemps. De quoi permettre aux amateurs de croisières de naviguer pendant une saison relativement longue. « Palma de Majorque, où Sunsail possède une base dans la marina Naviera Balear, est une destination qui surprend tout le monde car les gens s’attendent à trouver des mouillages surpeuplés. Bien sûr, Majorque a toujours attiré les plaisanciers, mais il n’y a pas plus de bateaux aujourd’hui qu’avant, souligne Emmanuel Allot, directeur commercial de Moorings et de Sunsail. Aux Baléares, les plaisanciers reviennent souvent au port le soir, du coup, les mouillages sont assez tranquilles ».

Côté navigation, le bassin de croisière est scindé en deux zones climatiques, une partie occidentale comprenant Ibiza et Formentera, qui jouit de 300 jours d’ensoleillement par an et d’un climat similaire à la partie continentale de l’Espagne avec des vents de cinq à 15 nœuds orientés Sud-Est, et une partie orientale, avec des vents de Nord-Ouest. Dans la première zone, la Tramontane souffle du Nord de mars à juin et de septembre à octobre, cédant la place à des vents chauds en été autour d’Ibiza et dans la partie Sud de Majorque, alors qu’à Minorque, les vents de secteur Ouest du Golfe du Lion dominent. Dans la seconde zone, autour de Majorque, les vents sont légers en mai et juin et viennent du large en juillet et août. Notons qu’il y a des risques de tempêtes à la mi-août et de pluie en septembre.

Un bassin idéal pour navigations courtes

Les Baléares, riches en matière de choix d’escales et de mouillages, attirent majoritairement une clientèle privilégiant les courtes distances. « Ce que veulent les gens aujourd’hui, ce sont des navigations courtes. En général, les plaisanciers parcourent dix à 12 milles le matin, s’arrêtent pour déjeuner et repartent pour une dizaine de milles l’après-midi, explique Emmanuel Allot. En une semaine, il est possible de couvrir une partie du bassin et même de monter jusqu’à Minorque si les conditions météo le permettent et s’il y a suffisamment de vent. Par contre, il faut deux semaines pour pouvoir explorer toutes les îles ».

Pour une croisière d’une semaine, découvrez tout d’abord Palma de Majorque, riche de plusieurs joyaux architecturaux tels que sa cathédrale et son château, et de se promener dans la vieille ville, située à proximité de la base au pied du quartier de Santa Catalina. Après avoir appareillé et profité d’un beau coucher de soleil sur Palma, direction ensuite Illetes, l’une des plages les plus prisées de Formentera. Baignée par des eaux calmes et peu profondes propices à la baignade ou au snorkeling, cette étendue de sable de près de 450 mètres de long s’étend du port de Formentera jusqu’à Espalmador, une petite île située à l’extrémité de la péninsule. Cap ensuite sur Sa Rapita. Cette petite ville côtière de style néoclassique située au Sud de Majorque a été créée par le Roi Charles III pour commercer avec les colonies espagnoles. Vous y trouverez deux marinas, dont une jouxtant une plage de sable blanc, un marché, des commerces, ainsi que de nombreux restaurants qui vous permettront de goûter à la gastronomie locale. Ensuite, faites escale dans l’anse profonde de Porto Cristo, idéale pour une journée de farniente sur la plage bien abritée, ou pour se balader dans un village typique de pêcheurs avant de dîner dans l’un des restaurants du port ou de remonter à bord de votre bateau. Direction ensuite Porto Petro et ses criques comme celle de Cala Barca. Réputé pour ses plages de sable comme S’Amarador et Cala Mondrago au Sud, le village accueille les bateaux de pêche et de plaisance dans son port naturel entouré de collines boisées recouvertes de maisons blanches et d’oliviers.

Enfin, ne manquez pas l’île de Cabrera. Situé à une heure de navigation de Majorque, ce petit rocher surnommé « l’île aux chèvres » est à la fois une réserve naturelle, où les plus chanceux apercevront peut-être des dauphins et oiseaux de proie, et une réserve maritime nationale, ce qui en fait un endroit de prédilection pour le snorkeling ou les balades en kayak. On peut également y découvrir les ruines d’un château datant du XIVe siècle, érigé à l’entrée du port pour dissuader les Sarrasins d’envahir l’île.


A lire aussi :
L'indispensable pour une croisière en Espagne et au Portugal
Top 10 des plus belles plages du monde


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Recevez la newsletter tous les jeudis