Jeanneau Merry Fischer 895 : bateau familial

Mercredi 3 mai 2017 à 16h39

Ce nouveau Merry Fischer, présenté en avant-première au Salon de Cannes et que nous avons pu tester, est avant tout un bateau conçu pour la croisière familiale que son concepteur n’hésite pas à classer dans la gamme weekender.


Figaro Nautisme

Une conception moderne

La conception ne laisse pas la place à l’approximation, tout en reprenant le concept du 855 sorti en 2012, le 895 a été particulièrement étudié pour une optimisation maximale des volumes, un confort de navigation et un plan de pont sécurisant. Pour ce dernier point, nous avons apprécié la porte latérale de coupée qui permet d’accéder sur le passe avant tribord très pratique pour monter à bord lorsque l’on est à un catway ou parallèlement à un quai. Lorsque l’on est face au quai, on peut embarquer par le balcon avant ouvert. Ce balcon peut recevoir une delphinière (option) permettant d’y accrocher une échelle. Et, dernière solution lorsque l’on est arrière à quai, on peut monter par la plateforme de bain qui est de plein pied avec le cockpit. Pour l’aménagement du cockpit, il est proposé, en standard, avec une banquette arrière droite, pour pouvoir relever les moteurs, cette banquette est montée sur glissière. En option, on peut avoir une banquette en L ou en U, avec la table de cockpit qui s’abaisse pour la transformer en un grand bain de soleil. Les réservoirs à carburant (2x200 litres en standard ou 2x300 litres en option) sont placés sous le cockpit en laissant toutefois disponible un grand volume de rangement. Autre détail agréable en navigation par beau temps, le bain de soleil placé sur la plage avant qui se transforme en banquette face à la mer.

Un intérieur bien pensé

On accède à la timonerie intérieure par une baie vitrée coulissante à 3 panneaux. Ce qui frappe lorsque l’on pénètre dans cette timonerie, c’est la luminosité donnée grâce aux larges vitrages du poste de pilotage ainsi que deux panneaux coulissants sur le rouf. Le carré, décalé sur bâbord, peut recevoir quatre personnes et peut se transformer en lit double. Le dossier de la banquette avant du carré reprend le même principe que celle du cockpit. Elle peut basculer pour offrir un siège pour deux personnes, une solution agréable en navigation. Le siège pilote peut se transformer et offre deux possibilités de conduite : debout ou assise. Le poste de pilotage est bien agencé et donne au pilote, non seulement une vue dégagée vers l’avant, mais aussi sur un tableau de bord complet. Sous le siège pilote, on trouve un réfrigérateur de 40 litres. Quant à la cuisine, elle est équipée d’un réchaud 2 feux et d’un évier avec des tiroirs et placards de rangement sous ces derniers.

Les cabines

Sur ce 895, Jeanneau a réussi à intégrer deux cabines doubles. Celle avant, dite “de propriétaire”, dispose d’un lit double d’une longueur de 1.80 m (mais si cette longueur ne vous convient pas, elle passe à deux mètres). Sous cette couchette, il y a de grands coffres de rangement et, pour éviter d’avoir à soulever le matelas pour y accéder, une porte est prévue. La cabine invité, placée perpendiculairement, dispose également de rangements. Le cabinet de toilette, éclairé et ventilé par des panneaux, est équipé de toilettes, d’un lavabo et d’une douche.

Motorisation et performances

Plusieurs motorisations sont proposées, en standard, c’est un monomoteur de 300 ou 350 CV, ou un bimoteur de 150 CV. La version que nous avons essayée disposait de la bi-motorisation. Côté performances, la vitesse qui donne le meilleur rendement et un rapport consommation/vitesse optimum se situe autour de 20 nœuds. A cette vitesse, les moteurs sont à 4000 t/mn et la consommation est de l’ordre de 73 litres (rendement 2.87 litres/mille). A 5000 t/mn, la vitesse passe à 30 nœuds et la consommation à 103 litres/heure (rendement 3.47 litres/mille). Si vous vous adonnez à la pêche, à une vitesse de 5 nœuds, les moteurs ont un régime de 1200 t/mn et la consommation est de l’ordre de 8 à 10 litres/heure. La consommation que nous vous donnons est celle obtenue sur une coque neuve sans antifouling par mer belle et avec un vent de 15 nœuds. Il est évident que ce n’est qu’une indication. La consommation est directement liée à la charge du bateau, à la propreté de la carène et au réglage des trim.

Notre avis

Ce nouveau concept de Merry Fischer est bien adapté à la croisière familiale. On peut partir en week-end et même plus sans difficultés. Les deux cabines permettent de coucher quatre adultes et le carré, transformé en couchette, offre deux places supplémentaires. Nous avons pu juger en navigation (petit clapot), qu’il a un comportement sain. Quelques virages serrés à grande vitesse n’ont pas provoqué de glissement sur l’eau. Quant au comportement dans la vague que nous formions, il ne tapait pas exagérément si on la négociait bien.

Les principales caractéristiques

Longueur hors tout : 8.90 m

Longueur à la flottaison : 7.98 m

Motorisation 2x150 CV ou mono 300 CV

Tirant d’eau : 0.63 m

Tirant d’air : 3.17 m

Carburant : 2x200 litres

Eau : 160 litres

Couchage : 4/6 personnes

Prix : entre 92.000 et 108.000 E suivant options  

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site.

 

A lire aussi :

L’instrumentation connectée et autonome

Peut-on se fier à l’accastillage inox ?


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction