Martha’s Vineyard, « l’île de Ré américaine »

Jeudi 19 octobre 2017 à 16h17

Petit havre de paix situé au large de Cape Code, à sept kilomètres de la côte Est des États-Unis, Martha’s Vineyard, la plus grande île de la Nouvelle-Angleterre, est connue dans le monde entier pour abriter les demeures de nombreuses personnalités, dont celle de la famille Kennedy.


sous licence creative commons David Berkowitz

Accessible depuis la presqu’île de Cape Cod au départ de Hyannis Port, port de plaisance et de pêche abritant le JFK Hyannis Museum consacré à John Fitzgerald Kennedy et un mémorial en l’honneur du 35e président américain sur le front de mer, Martha’s Vineyard est considérée par beaucoup comme l’île de Ré américaine. Découverte en 1602 par Bartholomew Gosnold, l’île doit son nom aux raisins sauvages qui y poussaient et à Martha, la fille de l’explorateur qui l’a découverte. Elle séduit ses visiteurs par la beauté de ses paysages composés de plages de sable fin, de dunes, de végétation sauvage, de forêts de pins, de marécages et de falaises abruptes. Lieu de villégiature de la jet-set et des grands de ce monde, Martha’s Vineyard, retenue par Steven Spielberg pour le tournage de trois volets de la saga « Les dents de la mer », peut se targuer d’avoir vu défiler sur ses terres la majeure partie des présidents américains, dont John Fitzgerald Kennedy, Bill Clinton ou Barack Obama, pour ne citer qu’eux. C’est d’ailleurs en se rendant à une réunion de famille que l’avion privé de John Fitzgerald Kennedy Jr s’est abîmé en mer au large de l’île.

Des petits villages au caractère bien marqué

Outre ses paysages de toute beauté, que l’on peut découvrir à vélo, Martha’s Vineyard regorge de petits villages au caractère bien marqué parsemés de demeures aux bardeaux de cèdre gris, qui font office de résidence secondaire pour la bourgeoisie bostonienne. Parmi ces petits villages, Oak Bluffs, érigé en 1835, vaut la visite. Accessible par ferry depuis le port de Woods Hole, ce petit village est réputé pour ses maisons de pain d’épice décorées et colorées appelées « Gingerbread Cottages », qui semblent tout droit sorties d’un conte pour enfants. Fréquenté pendant les vacances par Barack Obama avant son investiture, Oak Bluffs attire aussi bien les stars que les universitaires de renom, les jazzmen ou une clientèle familiale, et a su conserver son authenticité. On peut d’ailleurs toujours y voir un manège de chevaux de bois à la crinière en crin véritable datant de 1836 ! Aquinnah mérite aussi qu’on s’y attarde. Connue pour ses falaises d’argile, ou Gay Head Cliffs, aux pieds desquelles se trouve la Jungle Beach, récemment reconnue « site culturel des Indiens « Wampanoag », la petite ville insulaire est également l’un des sites baleiniers les plus anciens des États-Unis. Les Indiens y pratiquaient en effet la chasse aux baleines depuis le rivage bien avant que cette dernière ne devienne l’activité principale de la côte du Massachusetts au XIXe siècle. Enfin, ne manquez pas Vineyard Haven et ses nombreuses galeries et boutiques de luxe ; Menemsha, où l’on peut voir de vieilles cabanes de pêcheurs préservées ; où encore Edgartown et ses petites maisons blanches construites à l’époque de la chasse à la baleine, qui a largement contribué à la richesse de l’île.

Paradis des sports nautiques et notamment de la voile, Martha’s Vineyard propose également un cadre idéal aux amateurs de balades à cheval ou à vélo, de randonnées pédestres et de golf, ainsi qu’aux amateurs d’artisanat et de culture, qui ne manqueront pas de visiter son musée et ses phares.

Nantucket, une petite île authentique à découvrir à proximité

Située à proximité de Martha’s Vineyard, Nantucket mérite elle aussi le détour. Également découvert par Batholomew Gosnold, ce petit bout de terre, qui s’étire sur 22 kilomètres de long, est une île classée « site historique », qui a connu un essor économique important au milieu du XVIIIe siècle grâce à la pêche à la baleine. Aujourd’hui, le Whaling Museum permet aux visiteurs de découvrir l’âge d’or de cette activité à travers une exposition qui rassemble des maquettes et squelettes de baleines, ainsi qu’une collection d’objets sculptés en os de baleine. On peut également profiter d’une escapade sur l’île pour se promener à vélo dans une nature préservée, s’attarder sur l’une des vastes plages bordées de landes et de bruyères, ou assister, pour ceux qui y vont au printemps, au Daffodil Festival ou Festival de la Jonquille, qui fête l’arrivée du printemps.

 

A lire aussi :

Les plus belles balades à cheval sur le littoral

La presqu’île de Rhuys, terre de marins


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction