Le pont du Gard, toute une histoire

Lundi 7 août 2017 à 17h35

Depuis plus de vingt siècles, le Pont du Gard enjambe le Gardon et, imperturbable, voit défiler les époques. Plus haut pont-aqueduc connu du monde romain, le Pont du Gard a tant à raconter...


Pont du Gard / Yann de Fareins

Le Pont du Gard, c'est d'abord des dimensions impressionnantes et des chiffres qui donnent le vertige : 49 mètres de haut, 3 rangées d'arches superposées (6 arches au 1er niveau, puis 11 au second, 47 arceaux), un poids de 50 000 tonnes, 25 m d'ouverture pour l'arche majeure... Le Pont du Gard est une véritable oeuvre d'art !

Ce pont-aqueduc fut construit au 1er siècle après J.-C. par les Romains. Aujourd'hui, il est toujours en parfait état de conservation. Pendant 500 ans, il alimenta la ville de Nîmes en eau et donne alors à la ville ses heures de gloire : fontaines, thermes, eau courante, salubrité... Nîmes se veut à la hauteur de la grande Rome. Au total, c'est 40 000 m3 d'eau courante acheminés par jour depuis une source située à Uzès.

Des siècles d'histoire

Quelques siècles plus tard (VIe siècle), le pont est abandonné et le site sert de carrière. Au XIIe siècle, on prélève des arches pour bâtir les édifices de la région, dont de nombreuses églises. Au XIIIe siècle, un droit de péage est mis en place par le roi de France Philippe le Bel. Au XIVe siècle, le trafic de la région augmente et de nombreux marchants passent le Pont du Gard : le passage est agrandi et des rampes d'accès pour les charrettes sont mises en place. Le 2e étage est échancré, mettant ainsi en péril la solidité de l'ouvrage. Enfin, au XVe siècle, le roi Charles VII prend conscience de la fragilité du Pont et ordonne qu'il soit réparé sans délai.  

En vous baladant, vous pourrez voir des incrisptions gravées : il s'agit de marques compagnonniques, dont la plus récente date de 1989. Aujourd'hui, il est interdit de graver son nom dans la pierre.

En 1840, le Pont du Gard est inscrit sur la liste des Monuments historiques, et les restaurations commencent entre 1842 et 1846, puis de 1855 à 1859 avec une seconde campagne de remise en état.

Un site naturel exceptionnel

Le Pont du Gard est entouré de garrigues, de platanes centenaires et sous ses arches, coule le Gardon. Un écrin de nature qui fait de ce site le plus fréquenté du Languedoc-Roussillon, et le 1er monument antique visité de France, avec plus d'un million de visiteurs par an.

Visite du Pont du Gard

Prévoyez une journée pour découvrir le Pont, le Musée, les espaces verts... Selon le programme que vous choisissez, les tarfis sont compris entre 8.50€ et 15.50€ pour un adulte (gratuit pour les moins de 6 ans).

Pour la soirée Mise en Lumière, de mai à septembre : 3€ pour un adulte et gratuit pour les moins de 17 ans. Jusqu'au 27 août, à la tombée de la nuit, le Pont s'illumine pour révéler toute sa beauté.

Chaque année, un grand spectacle son et lumière est organisée : les Féeries du Pont du Gard. En 2017, les Féeries ont eu lieu début juin : sortez votre agenda pour 2018 : direction le Pont du Gard début juin. Voici ce que vous avez manqué cette année :

 

A lire aussi :

Que faire en bord de mer cette semaine ?

Balade au coucher du soleil...


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction