Collioure, entre terre et mer

Mercredi 19 juillet 2017 à 12h41

Nichée entre mer et montagne au cœur de la côte rocheuse à proximité de la frontière espagnole, Collioure offre à ses visiteurs des panoramas de toute beauté et un ensoleillement exceptionnel tout au long de l’année.


Wikimedia

Entre criques isolées, plages de galets et vielles pierres, Collioure allie terre et mer à la perfection. Important port marchand pendant l’Antiquité grâce à sa position géographique favorisant l’échange de produits et de denrées, la cité catalane s’est transformée en port de guerre sous Louis XI pendant l’occupation française, avant d’être rattachée à la France par le traité des Pyrénées en 1659. Vauban, envoyé sur place, a rasé une partie de la ville et l’ancienne église romane de Sainte Marie en 1672, en vue de l’extension du Château Royal. Au-delà de sa situation géographique privilégiée, Collioure a conservé au fil des siècles un patrimoine architectural qui vaut le détour. Ses édifices, militaires ou religieux, sont tous empreints d’histoire, à l’instar du Château Royal, du clocher de l’église, des forts Dugommier, Saint Elme, Miradou, Carré et Rond. Des visites guidées sont organisées afin de permettre aux visiteurs de découvrir le patrimoine de Collioure.

Pour ceux qui souhaitent s’y rendre en bateau, il faut savoir que le mouillage sauvage n’y est autorisé qu’en dehors de la période estivale. « Le mouillage sauvage est interdit du 1er juin au 30 septembre. L’été, il y a 11 dispositifs de mouillage à disposition des plaisanciers, où l’on peut rester 24 heures à condition d’être équipé d’une cuve à eaux noires, nous explique Thierry Gorrias, surveillant du port et responsable des affaires portuaires à la Mairie de Collioure. En dehors de cette période, on peut mouiller à l’ancre. Le port est petit et tous les emplacements sont déjà attribués, mais nous avons quatre emplacements visiteurs à l’extérieur du port ».

Collioure, le berceau du Fauvisme

C’est à Collioure qu’est né le Fauvisme, un mouvement artistique datant du début du XXe siècle. L’arrivée d’Henri Matisse et d’André Derain en 1905 qui y ont peint certaines de leurs œuvres célèbres, a permis au petit port de pêche pittoresque catalan d’asseoir sa renommée de « Cité des peintres ». Réputée pour sa lumière exceptionnelle, ses couleurs et son authenticité, la ville a attiré d’autres artistes, dont Picasso, Chagall ou Braque. Aujourd’hui, il est possible de marcher sur les traces de ces grands maîtres en empruntant le « Chemin du Fauvisme », un circuit guidé permettant de découvrir 19 reproductions d’œuvres de Henry Matisse et d’André Derain. Un autre parcours, que l’on doit à l’artiste MA2F (Marc-André 2 FIGUERES) propose quant à lui un itinéraire au gré de 12 installations sous forme de cadres ayant pour visuel le clocher de Collioure. La promenade du « Portrait du Clocher », qui fait le tour de la ville, permet de découvrir le clocher sous différentes perspectives. L’art est également à l’honneur dans le Musée d’Art Moderne de la ville, qui propose tout au long de l’année des expositions temporaires qui viennent compléter la riche collection d’œuvres permanentes. On y retrouve des toiles de Camoin, Cocteau, Pignon, Survage ou encore de Descossy. Une escale à Collioure est également l’occasion de visiter bon nombre de galeries et d'ateliers d’art.

 

A lire aussi :

Des cités médiévales au fil de l'eau

L'indispensable pour une croisière en Espagne et au Portugal


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction