Saint-Martin côté nature, un autre visage de l’île

Dimanche 4 juin 2017 à 06h33

Avec sa palette de paysages variés composée de plaines, de monts, de vallées, de forêts tropicales, de mangroves et d’un pic d’origine volcanique, Saint-Martin, qui propose de nombreuses activités « éco touristiques », a tout pour séduire les amoureux de la nature.


Île Pinel / Wikimedia

Limiter Saint-Martin à ses plages de sable blanc bordées d’eau turquoise et à ses boutiques hors taxes serait quelque peu réducteur. En effet, l’île à la végétation à la fois aride et luxuriante regorge de trésors naturels qu’elle ne dévoile qu’à ceux qui prennent le temps de l’explorer, en sortant des sentiers battus. « L’éco-tourisme se développe un peu à Saint-Martin depuis quelques années. Il y a de belles randonnées à faire sur l’île, notamment une de 2 h 30 au départ de Grandes Cayes, la seule plage entièrement déserte de Saint-Martin. Les étangs protégés et les salines méritent également le détour », indique Kate Richardson, directrice générale de l’Office du Tourisme de Saint-Martin.

Les amateurs de faune et de flore trouveront quant à eux leur bonheur du côté de la Loterie Farm, une ancienne sucrerie du XVIIIe siècle, dont la forêt tropicale foisonne d’espèces végétales endémiques, ou encore en empruntant le « sentier des Froussards », l’un des derniers massifs forestiers totalement vierges de l’île. Reliant l’Anse Marcel à la plage de Grandes Cayes, le sentier abrite de nombreuses espèces végétales et animales. Le plus ? La vue imprenable qu’il offre sur l’île d’Anguilla.

La Réserve Naturelle Nationale, une grande fierté locale

Mais l’un des plus beaux atouts de l’île reste la Réserve Naturelle Nationale, sanctuaire de nombreux oiseaux marins, iguanes, mangoustes et autres racoons. Inaugurée en 1998 dans la partie nord-est de l’île avec pour ambition de protéger la biodiversité des trois écosystèmes qu’elle abrite, la réserve terrestre et maritime s’étend sur 3 060 hectares. « Les Saint-Martinois sont fiers de cet espace protégé. Avant, nos eaux étaient moins poissonneuses du fait de l’urbanisation de l’île. Aujourd’hui, les poissons colorés et les mollusques peuplent à nouveau les fonds coralliens. On peut également voir des tortues marines, des dauphins, et même des baleines à bosse entre janvier et mai », souligne Kate Richardson. De quoi découvrir un autre visage de Saint-Martin, plus « nature ».

 

A lire aussi :

Saint-Martin, « the place to be » pour les amateurs de voile

Une croisière sous le soleil des Caraïbes


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction