UVA, UVB et UVC : comment ça marche ?

Mardi 2 mai 2017 à 16h28

Mots clés : , , , , ,

Sur les crèmes solaires, les lunettes de soleil ou même dans les journaux, il n’est pas rare de voir mentionner les termes d’UVA, d’UVB et UVC. Mais que signifient-ils ? La Rédaction, avec l’aide de notre expert Météo Consult, Régis Crépet, vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur ces fameux « UV ».


@pexels

Le soleil émet un large spectre de rayonnements lumineux atteignant la surface de la Terre, allant de l’infrarouge à l’ultraviolet (tous deux invisibles) en passant par le visible. Au sein des ultraviolets, on distingue les UVA, les UVB et les UVC car ils se caractérisent par des plages de longueurs d’onde différentes.

Les UVA, les UVB et les UVC ne sont pas tous présents dans la même proportion à la surface de la Terre. Les UVA représentent 98% des UV qui atteignent la surface de la terre, tandis que les UVB, seulement 2%. Une grande partie des UVB est absorbée ou réfléchie par la couche d’ozone. Les UVC, eux, n’atteignent jamais la surface de la Terre.

Mais la différence entre les UV ne s’arrête pas là. S’il est important de les distinguer c’est aussi parce qu’ils n’ont pas le même degré de nocivité.

Les UVA sont les UV qui nous permettent d’arborer un teint hâlé. Ce ne sont pas les plus dangereux car ils ne sont pas directement cancérigènes, et ne sont pas responsables des coups de soleil par exemple. Ils ne sont pas pour autant exemptes de toutes formes de toxicité.

Les UVB, en revanche, sont beaucoup plus nocifs. Ils sont responsables des coups de soleil et des brûlures. Ce sont les plus violents et donc les plus cancérigènes.

Les UVC, eux, sont très dangereux mais nous sommes heureusement protégés de leur toxicité par la couche d’ozone qui les absorbe entièrement.

 

Enfin, il faut savoir que le rayonnement ultraviolet fluctue en fonction de divers paramètres.

- l’incidence des rayons du soleil, c’est-à-dire la hauteur du soleil par rapport à la Terre. En fonction de la saison ou de l’endroit où on se trouve, le rayonnement solaire n’est pas le même. L’incidence du soleil étant ainsi plus importante durant l’été, le rayonnement solaire ultraviolet est plus importante durant cette saison. De même, au niveau de la zone intertropicale, les rayons du soleil frappent la terre de façon plus directe, entrainant un rayonnement UV plus important qu’au niveau des pôles.

- L’altitude : on entend souvent que le rayonnement UV augmente avec l’altitude. Et non ! Ce n’est parce que nous nous rapprochons du soleil, nous explique Régis Crépet, mais parce que plus l’attitude est importante, moins il y a de couches qui filtrent les rayonnements. En moyenne tous les 1000 mètres, le rayonnement UV est 6% plus fort.

- La nature du sol : certains sols réfléchissent plus ou moins les rayonnements. Ainsi, la neige et les glaciers réfléchissent 40 à 90% du rayonnement UV, contre seulement 10 à 30% pour la mer et 15 à 25% pour un sol dit «normal ».

- La couverture nuageuse : les différents types de nuages ne filtrent pas tous de la même manière. Les nuages de hautes altitudes des ciels dits voilés, comme les cirrus par exemple, laissent filtrer tous les rayonnements UV. Les nuages moyens, en revanche, comme les cumulus, laissent filtrer plus ou moins les UV ou alors les diffractent ou les réfractent. Enfin les gros nuages noirs d’orage les filtrent totalement.

Dans tous les cas, il est important de se protéger contre les rayonnements du soleil en portant une protection solaire adaptée et en ne dépassant jamais 4h d’exposition au total.

 

A lire aussi :

 

De l’utilité de porter des lunettes de soleil toute l’année

Le dilemme de l'été : mouette ou goéland ?

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction